Novéquilibres : Actualité en bref de la qualité de vie au travail

Novéquilibres : RHNovéquilibres : CommunicationNovéquilibres : Santé / Bien-vivreNovéquilibres : Environnement

 

Le site LE VIF.be propose un article sur le surprésentéisme en faisant référence à un ouvrage qui sort en librairie, signé de Denis Monneuse, sociologue et consultant RH. Le titre du livre colle au plus près au sujet : « Le surprésentéisme ». Denis Monneuse a également créé le blog http://www.lesurpresenteisme.blogspot.fr/

On voit souvent dans l’absentéisme un indicateur du stress au travail et des RPS. Les coûts associés sont d’ailleurs assez facilement mesurables.

Pour ce qui concerne le surprésentéisme (que d’autres nomment « présentéisme »), les coûts sont plus difficilement évaluables. Mais certains avancent l’hypothèse que le présentéisme pourrait coûter plus cher à certaines entreprises que l’absentéisme. Des données américaines imputent 60% des coûts du stress au présentéisme et 40% à l’absentéisme.

En France, le phénomène pourrait être pire dans la mesure où culturellement, dans les entreprises, faire de la présence est valorisé; ou plutôt, raisonnons à l’inverse : ne pas faire de la surprésence est mal considéré, vu souvent comme un sous-engagement. Une spécificité très française à la laquelle il faudra certainement s’attaquer pour améliorer la qualité de vie au travail.

Nous reviendrons certainement sur ce sujet important sur laqvt.fr. Sujet bien à l’image de l’enjeu de la QVT : une présence équilibrée au travail joue à la fois sur la QVT et la performance de l’organisation.

Retrouvez notre article connexe faisant référence au droit à la déconnexion et à la déconnect attitude.
 

photo sous licence creative commons – auteur : Martin Deutsch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *