Novéquilibres : Actualité en bref de la qualité de vie au travail

Novéquilibres : RHNovéquilibres : CommunicationNovéquilibres : Santé / Bien-vivreNovéquilibres : Environnement

Viavoice a réalisé une étude pour Le Nouvel Observateur intitulée Les palmarès du bonheur professionnel dont les enseignements sont publiés dans le numéro du 24 octobre 2013.

Quelques-uns sont donnés dans un article du site associé : Prof, infirmière, agriculteur… les métiers qui rendent heureux.

Les résultats de cette étude confirment ce qu’ont déjà rapporté d’autres sondages, enquêtes, … : les français sont plutôt heureux dans leur travail.

Très heureux : 13%, assez heureux : 60%

73% d’entre eux se considèrent assez heureux ou très heureux.

Cette étude a la particularité de s’intéresser de manière discriminante sur un certain nombre de métiers.

De son côté, Le site ladepeche.fr propose une infographie mettant en évidence en quoi 7 dimensions influent sur le bonheur (en s’intéressant à l’écart entre le pourcentage de personnes satisfaites sur une dimension qui s’estiment heureuses et le pourcentage de personnes insatisfaites sur la même dimension et qui s’estiment néanmoins également heureuses). Cette infographie met au top des contributeurs du bonheur au travail les bonnes relations avec les collègues, ensuite la passion de son travail. La reconnaissance par la hiérarchie vient en 3ème position.
L’importance des relations fait écho aux enseignements de la psychologie positive : le bonheur se construit en premier lieu sur la qualité du réseau relationnel.

Pour en revenir à la reconnaissance, si elle contribue au bonheur au travail, en revanche seules 35% des personnes interrogées se sentent reconnues par leurs supérieurs.

Concernant les métiers : il fait bon d’être cadre de la fonction publique, agriculteur ou enseignant. Les métiers qui favorisent le moins le bonheur : professionnels de la banque et de l’assurance, les ouvriers de l’industrie et enfin les agents d’entretien et les femmes ou hommes de ménage. Pour ces derniers métiers, c’est la passion du travail qui fait particulièrement défaut (et la pénibilité pour les agents d’entretiens …).

A noter que les dimensions interrogées participent également à la QVT (Qualité de Vie au Travail).

photo sous licence creative commons – auteur : Martin Deutsch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *