Novéquilibres : La famille au boulot

Novéquilibres : RHNovéquilibres : CommunicationNovéquilibres : Santé / Bien-vivreNovéquilibres : Environnement

A la dernière fête des quartiers, au hasard d’une conversation à bâtons rompus, un voisin me parle d’une journée portes ouvertes dans son entreprise, programmée prochainement à la demande du personnel. Son enthousiasme fait plaisir à voir… Il n’en a pas fallu plus pour que la curiosité me pousse à m’y rendre. Reportage.

Plantons le décor.
INITIAL est une blanchisserie industrielle de 240 employés située à Brie Comte Robert (77), spécialisée dans le linge pour les hôpitaux, les cliniques et les maisons de retraite. Ils ramassent, traitent et livrent, mais pas que : ils réparent, remplacent… bref, accompagnent leurs clients dans la gestion de leur linge.
Benoît est responsable de production. Et c’est aussi mon voisin. Ce samedi matin, il est venu au boulot pour servir de guide aux visiteurs occasionnels.

Tout est organisé pour faire de cette matinée un moment convivial et agréable : nous sommes accueillis dans une vaste pièce où café, viennoiseries et jus d’orange sont à notre disposition, en attendant que tous les inscrits soient arrivés. La visite se fera par petits groupes, chaque groupe aura son guide.

« Suivez le guide, s’il vous plaît… »

Tout d’abord, nous nous installons dans une petite salle de conférence improvisée, où un employé, diaporama à l’appui, nous présente l’entreprise dans un exposé simple et rapide. Puis nous sommes invités à laisser nos effets personnels et à enfiler des blouses : je ne sais pas si les règles d’hygiène seront réellement respectées, mais ce « passage obligé » nous met tous de bonne humeur : il est le prétexte à une première série de photos souvenirs !

Alors commence une promenade au cours de laquelle nous suivrons le parcours du linge traité.
L’objectif de cet article n’est pas de rendre compte du fonctionnement de l’usine, mais de mesurer l’impact de l’événement…

De toute évidence, Benoît aime son travail et aime son entreprise.

Bien entendu, il nous livre des informations, des chiffres… il décrit le process qualité, nous parle du soucis d’efficacité, de fiabilité et de la satisfaction du client qui anime l’entreprise… Normal.
Mais au-delà, il nous parle aussi respect de l’environnement, développement durable, ou évolution des machines pour l’amélioration des conditions de travail…

Nous déambulons dans les hangars, au milieu du bruit des machines et des ouvrières affairées. Nous échangeons parfois des regards rapides, des sourires, des « bonjour » affectueux et bienveillants…
L’accord est tacite : pas question pour elles de se détourner de leur tâche, ni pour nous de les distraire.

Et le parcourt se termine, nous retirons nos blouses… que nous mettons nous-mêmes au linge à traiter : nous devenons presque partie prenante !

Possible second café, livre d’or, porte-clef en cadeau, au revoir chaleureux mais rapide car il faut accueillir le prochain groupe…
Pour un peu, on serait triste de retrouver nos oripeaux !

Retour sur expérience

Au-delà du sentiment très agréable ressenti par votre serviteur, reporter d’un jour, sentiment visiblement partagé par la famille et les amis des employés de INITIAL présents ce matin-là, donnons la parole à Olivier Hoeffel, un des spécialistes QVT de Novéquilibres, qui va poser son regard d’expert sur ce récit et analyser pour vous les ressorts de cette expérience en entreprise :

« Donner la possibilité à un salarié de présenter son entreprise et son métier à son entourage familial et amical procède d’une démarche gagnant-gagnant : c’est une façon de valoriser l’entreprise et d’aller au delà de la connaissance de son nom et des produits ou services qu’elle vend. C’est aussi une opportunité de montrer une partie de son savoir faire, des conditions de travail sécurisantes et des manifestations du rôle sociétal de l’entreprise.
Chacun des salariés peut être amené à proposer à son entourage de visiter SON entreprise tout simplement parce qu’il en est fier.
Au delà de cette dimension collective, se joue également un enjeu personnel : le travail peut être source d’accomplissement. La sphère professionnelle fait partie du réseau de sphères de la vie d’un individu. Ces sphères ne sont pas hermétiques, et bien souvent les salariés ont envie que leur entourage connaisse les contours de leur travail et pour certains le rôle qu’ils jouent dans l’organisation.
Parler de son travail avec enthousiasme hors les murs du travail, c’est une chose. Pouvoir le montrer in situ, c’en est une autre qui peut apporter beaucoup aux salariés.
C’est d’autant plus important dans notre pays, reconnu pour le côté affectif que portent les individus au travail et à leur entreprise.
A noter que dans le cadre de la semaine de la Qualité de Vie au Travail qui débute ce jeudi 18 octobre 2012, les ARACT proposent le dispositif « Destination travail » pour inciter les entreprises à organiser une porte ouverte orientée sur les conditions de travail. Nous avons évoqué ce dispositif dans notre article La 9ème semaine de la QVT du 18 au 26/10 pointe son nez »

Et vous ? Avez-vous vécu ce type d’expérience dans votre entreprise ? En avez-vous déjà évoqué la possibilité entre collègues ? En avez-vous entendu parler ailleurs ? Ou peut-être avez-vous tout simplement un avis à partager…
Les commentaires sont ouverts à tous pour les partages d’expérience que nous serions ravis de relayer !

photo sous licence creative commons – auteur : Novéquilibres

2 commentaires

Ecrire un commentaire»
  1. Sans que ce soit aussi bien organisé que ce que décrit Eric, nous sommes, je pense, nombreux à avoir emmener nos enfants au travail (quand la nounou faisait défaut, quand il fallait passer au bureau pendant les vacances…). Mon fils y a toujours pris beaucoup de plaisir et je reconnais avoir éprouvé une certaine fierté à lui faire découvrir mon lieu de travail, mes outils, mes collègues et mes missions (maman téléphone à des clients, on lui demande de l’aide…) mais aussi à présenter ma progéniture (eh oui !) à mes collègues de la sphère proche.

  2. Merci Isabelle pour ce témoignage qui met en éclairage que la fierté est aussi à voir sous un autre angle : la fierté de présenter sa famille à ses collègues de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *