Décision de désactiver la page laqvt.fr sur Facebook

Novéquilibres : Décision de désactiver la page laqvt.fr sur Facebook

Le comité éditorial de laqvt.fr a décidé de désactiver sa page Facebook et nous vous expliquons pourquoi en quelques mots tout en généralisant notre propos sur les dispositifs de communication à la portée de tout un chacun, individuellement dans nos sphères de vie et collectivement dans la communication institutionnelle. Autant de dispositifs qui ont des impacts sur la Qualité de Vie au Travail à plusieurs titres.

Les raisons de désactiver la page laqvt.fr sur Facebook

Il faut voir dans notre décision une conjugaison de motifs d’insatisfaction qui se sont ajoutés progressivement les uns aux autres. En tant qu’auteur du présent article au nom du comité éditorial, j’ai développé dans un article récent sur mon blog lesverbesdubonheur.fr une argumentation détaillée. Je résume ces raisons ci-dessous :

  • Les dispositifs gratuits ont un coût : la publicité (éventuellement pour des produits ou des services dont certains sont des escroqueries) et aussi le risque de la mise en place de comportements addictifs pour lesquels n’y pas de seuil d’alerte financier puisque c’est gratuit.
  • Nos publications ne sont affichées sur le mur que d’une partie faible des personnes abonnées (environ 10%).
  • Facebook est loin d’être neutre dans la sélection des informations qu’il affiche sur les murs, avec pour motivation principale de mettre en avant les contenus publicitaires et de faire durer au maximum le temps passé sur Facebook quand on a démarré une session.
  • Dans sa façon de sélectionner les contenus, les membres sont poussés à renforcer leurs convictions et s’appauvrissent en visions différentes des leurs (phénomène de bulle filtrante).
  • Des données sont récoltées, vendues et utilisées à des fins commerciales.

Les récents événements relatifs au dernier point font que nous prenons cette décision qui met fin à une période d’indécision sur la poursuite de l’utilisation de la page Facebook de laqvt.fr

De la nécessité de ne pas focaliser outre mesure sur Facebook

En réalité, une telle décision de notre part menace (très petitement bien sûr) aussi d’autres dispositifs que nous utilisons : Twitter, les outils de Google, … Ce qu’on appelle les GAFA.
Beaucoup d’individus et de collectifs utilisent les dispositifs proposés très gracieusement par les GAFA & Co, non seulement en n’adhérant pas forcément à leur philosophie, mais pour un certain nombre en étant en opposition avec leur philosophie. Sauf que … bien des raisons justifient une forme d’immobilisme dans l’utilisation de ces dispositifs :

  • c’est bien pratique,
  • c’est gratuit,
  • on ne voit pas trop d’alternatives aussi efficaces,
  • on n’a pas le temps de voir les alternatives,
  • voire, on vous dit clairement qu’on ne sait pas faire autrement, que c’est inenvisageable,
  • on voudrait bien, mais on travaille avec d’autres personnes avec le même dispositif ; si on l’abandonnait, on serait coupé d’elles.

A écrire puis à relire toutes ces excellentes raisons, ça pourrait presque me donner envie de changer d’avis. Ce n’est pas le cas, car nous avons pris notre décision en pesant les conséquences négatives – et elles sont multiples -, en les relativisant et en les acceptant. Nul changement ne se fait sans perte. C’est un prix à payer.
Bien évidemment, chacune des excellentes raisons mérite d’être analysée, confrontée, relativisée. Il est possible de faire fonctionner l’intelligence collective pour trouver des alternatives, faire mouvement collectif pour aborder un changement à plusieurs parce que c’est plus facile que de le faire isolément.

Point est dans notre intention de porter des jugements négatifs vis-à-vis des individus et collectifs qui continuent à utiliser Facebook. Déjà, parce qu’il y a deux jours, nous en faisions partie et parce que nous continuons par ailleurs à utiliser les dispositifs d’autres acteurs des GAFA & co. Ce n’est pas notre intention, ni notre attitude, car nous concevons bien l’ambivalence à utiliser ces outils et que les décisions sont difficiles à prendre en faveur d’un désengagement.

Nous voudrions faire prendre conscience d’une solution que nous n’avons pas adoptée pour Facebook mais qui aurait pu l’être : pour éviter de faire face à un choix binaire (« je reste » ou « je quitte ») pour un dispositif donné, il peut être envisagé de limiter au plus l’usage de ce dispositif – dans la plus grande vigilance, sans dévier – et d’utiliser des alternatives chaque fois que cela est possible jusqu’à trouver un point de bascule où il devient clair que le maintien dans le dispositif ne se justifie plus.

Et la QVT dans tout ça ?

Nous avons toutes et tous vu autour de nous : parmi conjoint, enfants, amis, collègues, … des personnes complètement accrocs à la communication sur les réseaux sociaux via leur téléphone mobile, leur tablette, leur ordinateur, en tous lieux et en tout temps. Peut-être aussi nous-mêmes … mais heureusement pas à la hauteur de ceux qui sont « vraiment » accrocs, sauf que ce n’est pas l’avis de notre entourage. 😉

Il n’y a pas que les GAFA & Co qui sont à l’origine de ces comportements, mais comme expliqué en début d’article, leur stratégie est clairement de scotcher le plus longtemps possible « leurs » abonnés devant leur application.
Cela a des impacts négatifs à la fois sur la QVT et sur la Qualité de Vie.
Cela a un impact sur celui qui utilise ces dispositifs et aussi sur celui qui n’y est pas jusqu’à se sentir exclu, soit parce qu’il n’a pas les moyens financiers pour avoir un équipement, soit parce qu’il n’a pas les compétences.

Nous vous tiendrons au courant des alternatives que nous explorons pour nous détacher des GAFA & Co et en attendant, nous vous lançons ce petit appel : si vous n’êtes pas abonnés à laqvt.fr, et puisque notre rayonnement sur la toile sera moindre du fait de notre décision, nous vous invitons à vous abonner pour être informé des nouvelles publications. Un grand merci par avance de relayer cette invitation à s’abonner à laqvt.fr

Auteur : Olivier Hoeffel

Une pensée sur “Décision de désactiver la page laqvt.fr sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *