Novéquilibres : Le professeur Cabrol nous laisse une devise pour la QVT : ''Il faut croire, il faut vouloir, il faut continuer'' width=

Novéquilibres : Santé / Bien-vivre

Le professeur Christian Cabrol, pionnier de la chirurgie cardiaque, s’est éteint hier vendredi 16 juin 2017. Un pionnier de la réparation, mais aussi probablement un pionnier de la prévention de la santé. Voici quelques mots personnels de l’empreinte qu’il me laisse par rapport à la QVT, et plus globalement en moi.


J’écrivais dans l’article Retour sur la conférence « Santé et Bien-être au travail » du 2 février 2012 qu’à la fin de cette conférence, le professeur Cabrol était reparti sur la pointe des pieds. Avec l’humilité de s’effacer derrière le message qu’il était venu apporter et porter.
J’ai eu la chance de croiser brièvement le professeur Cabrol au cours de cette conférence où nous nous sommes succédé derrière un pupitre (Caroline Rome et moi-même intervenions pour Novéquilibres et laqvt.fr). Je vous invite à lire l’article qui rapporte cette conférence, avec une partie qui lui est dédiée et à ce qui s’est dégagé de sa présence.

Cette conférence était organisée dans le cadre de l’événement annuel « Les foulées des assurances » qui eut lieu au Bois de Boulogne le dimanche 18 mars 2012. Je m’y suis rendu avec ma caméra et nous vous avons proposé à cette occasion l’article En différé des foulées de l’assurance … à vous, chez vous ! autour d’une vidéo restituant ces foulées.

A la fin de cette matinée, le professeur Cabrol a pris brièvement la parole, mais quelles paroles ! Force, conviction, enthousiasme, chaleur pour tenir les propos que je vous invite à voir ou revoir dans l’extrait ci-dessous :

foulées de l assurance 18 mars 2012 par laqvt

« Il fait croire, il faut vouloir, il faut continuer. »

 

Cette devise pose de manière forte l’importance de l’intention qui mène à l’action. Une intention qui a besoin d’être nourrie et renforcée quand l’action est durable. Pour faire écho à l’article Les enjeux de l’Attention Réciproque) que j’ai publié cette semaine sur l’attention réciproque, il est important de comprendre toute l’importance de l’attention dans le cercle vertueux attention-intention-action. C’est un point que j’ai évoqué dans l’article La reconnaissance au quotidien – Je porte attention à toi (2); je profite de l’occasion pour ajouter le schéma suivant :

Hier, j’intervenais à un congrès dans lequel j’ai essayé de porter une vision d’un monde du travail où l’être humain (re)trouve une place centrale, et où l’on considère de manière partagée que la bien portance de l’organisation passe par la bien portance de toutes celles et tous ceux qui participent à la faire vivre.
C’est dans ma voiture, pendant le trajet retour, que j’ai appris son décès à la radio. Immédiatement, le souvenir de cette devise m’est revenue en mémoire. Elle était certes dans ma mémoire, mais je me suis fait la réflexion que je ne l’avais quasiment jamais invité à revenir dans mon présent.

Et pourtant, maintenant qu’elle s’est invitée dans ces tristes circonstances, j’ai envie de la repartager avec toutes les lectrices et lecteurs fidèles de laqvt.fr. Je suis convaincu que nous sommes un certain nombre d’actrices et d’acteurs de l’amélioration de la Qualité de Vie au Travail à incarner cette devise ou peut-être à deux doigts de vouloir l’incarner ou à l’avoir incarné et avoir un peu baissé les bras face aux difficultés à faire entrer la Qualité de Vie au Travail dans la réalité de la vie au travail et sur le terrain dans les organisations.

Alors, soyons de plus en plus nombreux à croire, à vouloir et à continuer à porter la qualité de vie au travail, le bonheur au travail ou tout autre vision qui met en centralité le bien-être physique, psychique et social de l’individu dans sa vie professionnelle, en relation étroite à la fois

  • avec ses autres sphères de vie et ses aspirations,
  • avec autrui, y compris avec les personnes extérieures à l’organisation (clients, usager, bénéficiaires, fournisseurs, partenaires, …)
  • avec la planète dont nous faisons partie intégrante.

J’ai proposé sur mon blog sur le bonheur lesverbesdubonheur.fr une vision de la vie au travail intitulée Une vie au travail pouvant contribuer au bonheur en 13 facettes

Merci infiniment, professeur Cabrol pour ce que vous avez été, ce que vous avez réalisé, comment vous l’avez réalisé et ce que vous nous laissez.

Nous, équipe éditoriale de laqvt.fr et Sophie Courmont qui faisait partie du trio de choc présent à la conférence du 2 février 2012, transmettons à la famille du professeur Cabrol et à son entourage nos condoléances et espérons que ce présent article puisse être considéré comme un hommage que nous lui rendons.

Pour lire ce contenu au format pdf
Pour contribuer : vous pouvez commenter cet article juste en-dessous, apporter vos signes de reconnaissance sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *