La conjugaison des actions sur la QVT

Novéquilibres : La conjugaison des actions sur la QVT
La QVT (Qualité de Vie au Travail) est bel et bien au coeur du travail et le récent accord national interprofessionnel du 19 juin 2013 vers une politique d’amélioration de la QVT et de l’Egalité Professionnelle a été négocié dans cet esprit.
Sur laqvt.fr, nous nous réjouissons que la QVT ne reste pas à la périphérie du travail. Maintenant, il faut prendre garde de ne pas tomber dans le piège de vouloir réduire la QVT aux seules actions au coeur du travail.
C’est le sens de l’argumentation que je vous propose. Elle prône une articulation des actions de natures différentes pour favoriser la QVT.

Un effet de balancier à éviter

Il faut reconnaître que le peu d’actions sur la QVT ou sur le bien-être au travail en France se sont principalement axées sur des actions à la périphérie du travail (crèches, conciergerie, bien-être, …).

Un certain nombre d’acteurs intervenant sur les RPS (Risques psychosociaux) se sont émus de l’assimilation de la QVT et du bien-être au travail à la périphérie du travail. Ils se sont inquiétés que des dirigeants puissent se contenter de mesures à la périphérie du travail pour améliorer la QVT des salariés en excluant les questions de l’organisation du travail.

Donc bonne nouvelle : la négociation des partenaires sociaux visait bien le coeur du travail.

Faut-il maintenant considérer que la QVT ne concerne que cette dimension ?

Ma réponse est NON. Si tel était le cas, alors, comme pour beaucoup de sujets, nous serions acteurs ou spectateurs d’un effet de balancier sans nuance.

Une vision nuancée laissant la place à la conjugaison d’actions

Non seulement l’amélioration de la QVT nécessite la coopération de toutes les parties prenantes, mais elle se construit à travers toute une multitudes de petites et grandes actions, certaines pouvant être mises en oeuvre facilement, d’autres nécessitant une expérimentation, d’autres encore se concevant par étapes successives.

Certaines vont en effet toucher le coeur du travail. Mais d’autres vont faciliter la vie des individus pour se rendre au travail, pour articuler la vie professionnelle et la vie personnelle, pour assurer la bonne santé, d’autres pour s’aérer l’esprit entre les murs du travail, …

Il serait inefficace et stérile de vouloir opposer et étiqueter les actions entre elles : celles qui seraient jugées signifiantes et les autres « cosmétiques » par exemple. Et même si une action peut être plus décisive et plus efficace qu’une autre, il faut rechercher, conduire et valoriser toutes les actions qui peuvent conduire à améliorer la QVT.

L’amélioration de la QVT par la coopération.

Il faut faire coopérer toutes les parties prenantes internes et les intervenants extérieurs. Il faut sortir de la vision un peu trop fréquente où tel ou tel acteur qui, pour se mettre en avant ou valoriser son approche, s’empresse de dévaloriser les approches des autres.

L’amélioration de la Qualité de Vie au Travail sera d’autant plus efficace qu’elle sera envisagée de manière multiforme, coopérative et de manière pluridisciplinaire.

photo sous licence creative commons – auteur : wikipedia

Olivier Hoeffel

Responsable éditorial de laqvt.fr Associé et responsable exécutif de Novéquilibres Associé de La Manufacture coopérative Auteur du blog lesverbesdubonheur.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *