Le paradoxe du « tu »

Novéquilibres : Actualité en bref de la qualité de vie au travail

Le site L’Obs a publié le 22 juillet dernier un article intitulé « Tu » au travail : qui t’autorise à me vouvoyer ?

Tout en notant la montée en puissance du tutoiement dans le monde du travail, et en particulier dans les entreprises à l’organisation plus horizontale, Louis Morice, l’auteur de l’article, met en avant le paradoxe suivant : bien que la tendance au tutoiement peut être vue comme liée au développement du bien-être au travail, en réalité le tutoiement ne crée pas le bien-être par essence.
Il peut aussi être utilisé par certaines personnes pour manipuler et par ailleurs il peut créer de la confusion et des tensions du fait d’un usage inapproprié de la familiarité.
Le tutoiement n’est pas forcément le signe d’un environnement respectueux de l’individu et inversement le vouvoiement ne constitue pas un frein à l’amélioration des conditions de vie au travail.

Indéniablement, le tutoiement ne semble pas en soi un déterminant de la Qualité de Vie au Travail (QVT) dans une organisation.

photo sous licence creative commons – auteur : Martin Deutsch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.