Novéquilibres : QVT : une situation paradoxale qui appelle à agir

Novéquilibres : RHNovéquilibres : CommunicationNovéquilibres : Santé / Bien-vivreNovéquilibres : Environnement

La situation de la France en matière de Qualité de Vie au Travail est assez paradoxale. Une situation paradoxale que nous décrivons dans cet article et qui appelle à agir.

Une situation paradoxale

En 2012, les partenaires sociaux au niveau national ont décidé de leur propre chef de se retrouver autour d’un concept qui puisse mettre en lien la santé au travail avec la performance. Ils choisissent l’appellation « qualité de vie au travail » et élaborent l’Accord National Interprofessionnel vers une politique d’amélioration de la QVT et de l’Egalité Professionnelle.
Les partenaires sociaux signent cet accord à l’exception de la CGT et FO.
Le législateur joue ensuite son rôle, en particulier pour donner la possibilité aux organisations de regrouper plusieurs sujets de négociation au sein d’une négociation unique sur la QVT.

Fin 2015, est publié le Plan Santé au Travail 2016-2020 (PST3) dans lequel la QVT a une place de choix puisqu’elle occupe un des deux axes centraux de ce plan.

En contrepoint, en 2016 la loi Travail, dont on a vu la levée de boucliers qu’elle a suscitée, est étrangement muette sur la QVT.

Et au bilan, presque 4 ans après, l’amélioration de la QVT sur le terrain reste embryonnaire. Par ailleurs, dans la Fonction Publique, le projet d’accord-cadre sur la QVT est dans l’impasse depuis janvier 2015.

Nous considérons que le monde du travail, les dirigeants, les DRH et même les salariés sont assez loin de s’être emparés de cet ANI pour améliorer effectivement la QVT (ce qui ne veut pas dire que des actions ne sont pas menées par ailleurs sans qu’elles soient étiquetées « QVT »).

Les résultats du 2ème baromètre de la QVT dans l’Econonomie Sociale et Solidaire (ESS) montrent une continuelle dégradation de la Qualité de Vie au Travail (6,1/10 au lieu de 6,3 en 2013) avec un sentiment de dégradation exprimé par la moitié des répondants.

En résumé, la France dispose d’outils permettant aux organisations de prendre à bras le corps la QVT, la reliant de manière fort pertinente avec la performance, sauf que très peu d’organisations s’en sont saisi.

Notre analyse de la situation

Nous voyons plusieurs explications au faible déploiement de la QVT et de l’ANI QVT en France. Voici celles sur lesquels nous vous proposons de nous arrêter :

  • Un déficit de mobilisation et de déploiement pour un concept encore considéré comme flou ou complexe.
  • Le manque de temps pour un sujet qui semble se surajouter à des dossiers prioritaires dans une culture généralisée de l’urgence. Nous renvoyons à l’article PFT, QVT et temps sur la table
  • Nous sommes convaincus que les acteurs de la QVT ne s’approprient pas suffisamment leur propre QVT, que ce soit au sein des organisations (dirigeants, DRH, CHSCT, préventeurs, …) ou en externe (consultants, formateurs, …). Les réactions interloquées de ces dernier-es questionné-es sur leur propre QVT en disent long sur combien, une fois de plus, « les coordonniers sont les plus mal chaussés ».

Alors, on fait quoi ?

En période électorale, il serait tentant de suivre le pas de certains promoteurs de sujets sociétaux en interpellant les candidats aux élections présidentielles et en leur demandant de se positionner par rapport à des attentes ou revendications sur le sujet de la Qualité de Vie au Travail. En fait, nous anticipons bien à peu près les réponses qu’on pourrait obtenir et le niveau de confiance qu’il est possible de placer dans la tenue des engagements. En réalité, nous sommes convaincus que le changement viendra du terrain.

Sur laqvt.fr et chez Novéquilibres, nous pensons qu’il est possible de cristalliser les énergies d’actrices et acteurs très diverses de l’amélioration de la QVT autour d’une initiative qui interpelle à la fois singulièrement et collectivement.

Très bientôt, nous vous dévoilerons les contours de cette initiative qui reposera sur un principe de co-construction.

Et pour les curieuses et curieux qui voudraient anticiper cette présentation, envoyez un email à cquoicetteiniative@laqvt.fr; il n’est pas impossible qu’on vous en dise un peu plus !

Pour lire ce contenu au format pdf
Pour contribuer : vous pouvez commenter cet article juste en-dessous, apporter vos signes de reconnaissance sur les réseaux sociaux.

3 commentaires

Ecrire un commentaire»
  1. Bonjour,
    J’apprécie vos points de vue que je reçois par la newsletter.
    Celui-ci est particulièrement intéressant
    Pour moi l’ANI et les négociations avec les partenaires sociaux offrent un cadre mais ne suffisent pas à provoquer un changement notoire.
    D’accord avec votre analyse : le contexte du travail joue (manque de temps et intensification du travail) mais aussi une insuffisante appropriation par les acteurs de la QVT qui n’est pas souvent évoquée dans les divers médias.
    De mon côté je vois deux axes d’action :
    – au niveau global la dimension culturelle : la culture actuelle du management est très néfaste pour la QVT, elle est encore trop hiérarchique et donne une place central à la Gestion au détriment de l’Humain.
    – au niveau de la personne et particulièrement des managers : développement d’un espace intérieur et changement de regard capable d’influer par propagation.

  2. Bonjour,
    Merci Olivier pour les deux axes d’action. Et c’est vrai que la pyramide est loin de n’être qu’une antiquité égyptienne. Vivement que les pyramides dans les organisations laissent leur place à des modèles plus plats, plus participatifs, plus démocratiques, plus dans une logique d’écosystème.
    D’accord avec vous que la QVT part de soi, y compris pour les managers, les dirigeants, les membres de conseil d’administration … en activant en même temps la symétrie des attentions.
    Merci beaucoup pour le signe de reconnaissance, et c’est en quelque sorte une partie de notre carburant, avec la motivation intrinsèque qui nous anime, le plaisir de coopérer au sein du comité éditorial et la dimension transcendantale de notre action sociétale.
    Olivier Hoeffel
    Responsable éditorial de laqvt.fr

  3. […] Podcasts. Coaching. QVT : une situation paradoxale qui appelle à agir. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *