Novéquilibres : Actualité en bref de la qualité de vie au travail

Novéquilibres : RHNovéquilibres : CommunicationNovéquilibres : Santé / Bien-vivreNovéquilibres : Environnement

Ce samedi 10 juin 2017, France inter et France Info ont diffusé le résultat d’une enquête menée par une équipe de Radio France sur des soupçons de « Ranking forcé » (« Forced Ranging » en anglais) chez une des sociétés du CAC 40 : Sanofi. Sanofi a démenti avoir pratiqué du « ranking forcé » pour licencier.

Un article sur le site internet de France Inter explique en détail l’enquête menée par l’équipe de Radio France, corroborée par Pasacal Lopez délégué syndical Force Ouvrière de Sanofi.

Le site internet du Figaro dans un article intitulé Sanofi mise sur le turnover pour recruter des jeunes fait un lien que nous qualifions de « troublant » entre ce soupçon de ranking forcé démenti et les propos tenus en 2015 du responsable des ressources humaines de Sanofi France, François de Font-Réaulx. Ce dernier explique que les effectifs sont voués à rester constants et que la seule façon de faire entrer des jeunes dans l’entreprise, c’est de générer un turnover plus important, en particulier en ciblant les individus les moins performants pour s’en séparer. Ci-dessous, la vidéo de ces propos :


sanofi : "les effectifs en France vont stagner… par anticensuresanofric

Nous vous invitons à prendre connaissance d’une plaquette réalisée par la CFDT expliquant les conséquences négatives du ranking forcé, et en particulier en matière de reconnaissance. La reconnaissance constituant une dimension centrale de la Qualité de Vie au Travail (QVT).

Le rankink forcé, dont il faut clairement dire ou rappeler qu’il interdit en France, fait partie selon nous typiquement de ces outils de gestion perdant-perdant, qui sont utilisés dans le cynisme le plus absolu et qui vont à l’encontre du développement de la QVT. En effet, il crée du déni de reconnaissance, une tension pour les managers qui ne partagent pas cette vision du management et pourrit l’ambiance au sein de l’organisation. Ils sont utilisés à des fins manipulatoires faisant fi du respect et de la dignité humaine.

Finissons par une petite note d’humour noir :


Funes chef d'orchestre par jlhuss

photo sous licence creative commons – auteur : Martin Deutsch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *