Novéquilibres : Sport et Convivialité le 17 déc 2013 - Entreprise & Convivialité
Novéquilibres : Santé / Bien-vivre

Mobiliser sans laisser les moins investis de côté, fédérer derrière une équipe reconnue, agir sur la forme et prévenir la sédentarité, offrir à chacun la considération de tous, voici en vrac quelques effets du sport dans les entreprises. Plus que jamais, il convient de prendre soin des femmes et des hommes, dans une démarche gagnant-gagnant.

Accueillie par Frédéric Meyer, Directeur du développement des relations humaines, managériales et sociales de Malakoff Médéric, animée par Philippe Détrie d’Entreprise & Convivialité, la 21ème convention d’E&C a ouvert de larges perspectives sur les liens entre sport, entreprise et convivialité..

Les témoignages ont montré la richesse des apports des pratiques sportives dans l’entreprise

Mony Druon Peyrat responsable du développement durable Malakoff Médéric évoque le magnifique succès des athlètes du groupe qui ont participé aux jeux paralympiques, rapportant une médaille de bronze, fierté de tous.

Pour Hub One, Olivia Guiomar, responsable communication interne externe et RSE présente le Hub Challenge, événement annuel qui reçoit plein appui de la direction. Tous se mobilisent autour des valeurs de l’entreprise : engagement, proximité, audace, dans une ambiance conviviale.

Christine Orfila, directeur marque et image de Safran expose combien le sponsoring nautique et le challenge voile, qui rassemble 800 collaborateurs, sont cohérents avec l’identité de cette entreprise d’ingénierie de pointe. Le sentiment d’appartenance des salariés en est renforcé.

Pour Christian Leguédois responsable du pôle QVT, santé au travail, et diversité de Solocal Group, les enjeux sont multiples : santé des collaborateurs, promotion de la QVT dans l’entreprise, attractivité pour des jeunes recrues. Des interventions sur des thèmes de santé  sont proposées  aux salariés, adaptées à leur niveau et à leurs besoins.

Organisation lourde, temps et budget, vigilance à mobiliser tout le monde. La réalisation de ces projets ne va pas sans difficultés. Mais les résultats sont là : l’ambiance festive nait du plaisir de se rencontrer en dehors des cadres de l’entreprise,  la cohésion d’équipe soudée par les valeurs communes est renforcée.

Les deux acceptions du sport

Ces témoignages en rendent compte. Le LAROUSSE les définit :

  • « Activité physique visant à améliorer sa condition  physique. »
  • « Ensemble des exercices physiques se présentant  sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à  compétition, pratiqués en observant certaines règles précises. »

D’un côté la compétition avec en filigrane excellence et domination, et aussi équipe et intégration. De l’autre la forme-santé, fitness des Anglo-Saxons. Deux points de vue détaillés par deux experts venus du sport professionnel, Michael Tapiro (ex rugbyman) et Thibault Deschamps (ex athlète)

Sport-compétition

Dans la démarche et les outils qu’il propose aux managers, Michael Tapiro suggère de « Réveiller la « Sport Attitude » dans [leur] entreprise ! ». Le sport entre dans l’entreprise avec ses codes de convivialité qui font tomber les barrières, ambiance vestiaire qui facilite la proximité, jeu agile qui permet d’apprendre de soi et des autres, tout en intégrant les non sportifs.  Le sport comme une métaphore de la vie dans l’entreprise : valeurs,  avancer ensemble, compétitions, excellence.

Peut-on en permanence  entrainer tout le monde sur les pentes escarpées de l’excellence ? Comment faire pour que chacun possède quelques clés d’accès au plaisir de l’activité physique, qui détermine la motivation à faire équipe, et renforce l’estime de soi , premiers pas vers la compétition en équipe?

Contre la sédentarité : la forme

Plutôt que d’opposer compétition et fitness, on se rend compte à écouter Thibault Deschamps de l’Institut des rencontres de la forme (IRFO**) que ces deux aspects sont indissociables, complémentaires et générateurs de bien-être et de vivre ensemble.

Un esprit sain dans un corps sain, le précepte vacille devant le fléau de la sédentarité. Etudes multiples à l’appui et classement (hors compétition) plutôt inquiétant  des Français : 1er en Europe pour l’espérance de vie mais 10ème seulement pour l’espérance de « vie en bonne santé » (Etude de l’IRMES  Institut de Recherche  biomédicale et d’Epidémiologie du Sport). Notre déconditionnement physique est alarmant, y compris chez les plus jeunes, ce qui augure mal de nos années de retraités.  On retrouve ce déconditionnement physique dans l’entreprise où il s’accroit.

De 8 à 10 heures par jour en 1750, l’activité physique et la dépense énergétique qui l’accompagne sont réduites à zéro, chauffage, voiture, ascenseurs obligent. Or le sport garantit la bonne condition physique, elle-même  garante de la bonne fonctionnalité musculaire, des capacités cognitives, de l’humeur positive, bref de la « forme », du bien vivre et du bien vieillir.

Meilleur sommeil, meilleure récupération, prévention des maladies cardiovasculaires, des cancers, de dépression les bénéfices de l’activité sportive sont connus.

L’IRFO renseigne l’Observatoire de la forme  grâce à son Diagnoform, un bilan forme des salariés auquel ont déjà répondu plus de 125 000 personnes, et propose  Vivactéo, un programme forme dans l’entreprise sur 5 thématiques  (« Soyons toniques ! », « Se faire plaisir », « Se détendre », « Partager » et « Découvrir »).

Promouvoir la forme dans l’entreprise : une démarche gagnant-gagnant

La responsabilité collective répond à la responsabilité individuelle que nous avons, chacun, de prendre soin de nous. On touche aux infrastructures, au cadre et mode de vie auxquels il faut réfléchir pour qu’ils favorisent la mobilité, l’intégration et l’aptitude tout au long de la vie.

L’entreprise est bien le lieu par excellence pour mobiliser les salariés sur leur santé. C’est une conviction que nous partageons avec l’IRFO. La convivialité et la qualité de vie au travail sont autant de gages de performance durable pour l’entreprise investie dans la RSE.

 

**L’Institut des Rencontres de la Forme (IRFO) est une association 1901 à but non-lucratif et d’intérêt public créée pour observer, comprendre et accompagner les Français sur les chemins de la forme et du bien-être.

 

photo sous licence creative commons – auteur : Tim Sackton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *