Une société critique de la critique

Novéquilibres : Une société critique de la critique - laqvt.fr QVT Qualité de Vie au Travail
Si le titre relève d’un constat négatif de ma part, le présent article a néanmoins une visée positive et constructive. Il ambitionne de présenter les vertus de la bienveillance, de la proximité et de la coopération pour viser une société bienveillante et plus apte à cultiver la Qualité de Vie au Travail (QVT). Il s’agit du 2ème article d’une nouvelle série que j’ai démarrée sur la bienveillance. Le premier article C’est parti pour la bienveillance ! a été publié sur lesverbesdubonheur.fr

La critique tous azimuts et mutuelle

Je vous propose de considérer 4 rôles, sachant que chacun de nous investit plus ou moins chacun de ces rôles en fonction de ses sphères de vie et des situations :

  • la personne qui décide
  • la personne qui fait
  • la personne qui bénéficie de l’action
  • la personne qui observe

Selon les situations, la même personne peut combiner les 3 premiers rôles. Mais ce qui m’intéresse ici sont les cas où les personnes sont différentes pour ces 4 rôles. A préciser sur ces nombreux cas : la personne qui décide le fait sans concertation ni avec celle qui fait, ni avec celle qui reçoit (j’utilise le singulier, mais cela pourrait tout autant être au pluriel).

Quand il y a distance et séparation entre les personnes qui détiennent ces rôles, je constate que bien souvent cela devient un terrain très fertile aux pensées critiques et à leur expression. Ci-dessous une carte mentale (carte heuristique) balayant quelques critiques classiques, selon leur émetteur et sur qui porte la critique.

carte mentale société critique laqvt.fr Qualité de Vie au Travail QVT Bienveillance
carte mentale société critique laqvt.fr Qualité de Vie au Travail QVT Bienveillance

Je ne vais pas m’étendre plus sur cette carte mentale, et je pense qu’elle vous parlera probablement.

Ce que je vous propose de retenir, c’est que le cloisonnement entre les acteurs et le déficit d’une culture de la bienveillance dans notre société crée des pensées négatives, des émotions négatives et des tensions interpersonnelles et sociales.

Les vertus de la bienveillance, de la proximité et de la coopération

Face à cette société pesante où la pollution s’entend aussi en matière d’émission de critiques, je suis convaincu que les cultures de la bienveillance, de la proximité et de la coopération nous permettraient de vivre dans nos sphères de vie – et bien entendu notamment la sphère professionnelle – de manière plus plaisante, plus détendue et plus efficace.

Considérer ainsi les 4 rôles met en évidence l’intérêt de l’approche holistique de la QVT que nous promouvons sur laqvt.fr depuis plusieurs années : concevoir la QVT au-delà du rapport entre employeur et employé en intégrant le consommateur et de manière plus générale, toutes les parties prenantes plus ou moins directement concernées.

Nous sommes convaincus que l’enjeu central pour la QVT est le mode de prise de décision. En quoi les décisions prennent en compte toutes les parties prenantes et comment elles peuvent être plus ou moins associées aux décisions selon le type de décision.

Cela recouvre :

  • des actions qui relèvent de la bienveillance : veiller au bien des parties prenantes dans une approche gagnant-gagnant
  • des actions qui relèvent de la proximité : identifier les parties prenantes, les approcher, discuter avec elles, comprendre leur réalité, leurs perceptions et leurs aspirations (les 3 dimensions de l’Attention Réciproque)
  • des actions qui relèvent de la coopération pour décider ensemble

Autant d’actions qui nécessitent de se donner du temps pour les entreprendre. Ce temps que l’on se donne est un cadeau que l’on se fait au présent et des opportunités de cadeaux pour le futur (fierté, appréciation, sentiment de gratitude, expression de gratitude, sentiment renforcé de proximité, …).

Force est de constater qu’une partie prenante participant à une prise de décision a beaucoup moins d’opportunités à critiquer une décision ou une action. Au contraire, elle aura plutôt tendance à soutenir la décision et l’action pour qu’elles portent leur fruit.

Proximité, bienveillance et coopération vont de pair avec une conception plus démocratique et avec une culture de la confiance et de l’appréciation dans nos organisations. 

Cultiver la bienveillance, un enjeu critique pour notre société et pour la QVT.

Olivier Hoeffel

Responsable éditorial de laqvt.fr Associé et responsable exécutif de Novéquilibres Associé de La Manufacture coopérative Auteur du blog lesverbesdubonheur.fr

4 pensées sur “Une société critique de la critique

  • 30 avril 2019 à 9 h 14 min
    Permalink

    Bonjour Olivier,
    Merci pour cette carte heuristique aussi simple que parlante. De l’art de dire simplement la complexité !
    Elle montre combien la bienveillance alliée à un peu de hauteur de vue feraient merveille. Cela donne envie de la diffuser largement.

    Cordiales amitiés,
    Monique

    Répondre
  • 30 avril 2019 à 9 h 41 min
    Permalink

    Bonjour Monique.
    Votre commentaire pèse très lourd (dans le bon sens) en matière de reconnaissance.
    Il touche très précisément le cœur du sens que j’essaye de donner à ce que je fais sur laqvt.fr
    D’autant plus que le sujet de la bienveillance me touche particulièrement.
    Un très grand merci.
    Cordiales amitiés.
    Olivier

    Répondre
  • 2 mai 2019 à 11 h 42 min
    Permalink

    Bonjour Olivier,
    Relayé sur LinkedIn votre article, dont j’avais fait un post, a généré à aujourd’hui 63 vues. « Les petits ruisseaux… »
    Cordiales amitiés,
    Monique

    Répondre
    • 2 mai 2019 à 13 h 18 min
      Permalink

      Merci beaucoup Monique pour le relais et la contribution aux ruisseaux !
      Cordiales amitiés,
      Olivier

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.