4 conseils pour des contextes de télétravail

Novéquilibres : Actualité en bref de la qualité de vie au travail

Le site santemagazine.fr a publié un article intitulé Télétravail : 4 conseils pour préserver son bien-être

Il pointe un enjeu pour toutes celles et tous ceux qui travaillent souvent à leur domicile : le risque augmenté de sédentarité. En effet, du fait de l’absence de trajet (surtout s’il était fait auparavant tout ou partie à pied ou autre moyen de locomotion nécessitant un effort physique) il convient de prendre garde de ne pas rester trop en position assise pendant toute la journée de travail. L’article conseille d’alterner la position assise et la position debout. On peut ajouter le conseil d’intégrer des activités physiques dans sa journée ou sa semaine.

Un autre enjeu pointé est celui du potentiel déficit de stimulation extérieure qui fait que les utilisatrices et utilisateurs massifs de terminaux informatiques ont le risque de ne pas décoller des écrans de la journée, cela posant à la fois un problème du fait d’une position assise prolongée et créer de la fatigue et des problèmes de concentration. Il est conseillé de créer des routines pour insérer des moments de récupération.

Nous signalons que des techniques telles que la technique Podomoro permettent de structurer son temps dans cet esprit.

A noter que les conseils ne se limitent pas à celles et ceux qui sont en télétravail en statut salariés. Bon nombre de travailleurs indépendants ont des séquences de travail longues à leur domicile. C’est une occasion de rappeler que le télétravail « désigne une organisation du travail qui permet d’exercer une activité en dehors des locaux de son employeur ou de son client grâce aux technologies de l’information et de la communication (Internet, téléphonie mobile, fax, etc.) » (Wikipédia).

photo sous licence creative commons – auteur : Martin Deutsch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.