Nos visions du 11 janvier 2015

Novéquilibres : Nos visions du 11 janvier 2015
Les événements tragiques et atroces qui se sont déroulés entre le 7 janvier et le 9 janvier 2015 nous ont meurtri, nous les membres de l’équipe éditoriale de laqvt.fr.
Comme beaucoup, nous avons apposé en bonne place sur le site notre soutien au journal Charlie Hebdo, aux victimes de tous ces attentats et à leurs familles.
Nous donnons aujourd’hui la parole à trois membres de l’équipe éditoriale au sujet des marches du dimanche 11 janvier 2015 pour une expression de leurs ressentis et de leurs espoirs.

 

Caroline Rome

La marche Républicaine du 11 janvier a été une journée historique ! Une journée hors du temps ou l’insoutenable des jours d’avant a laissé émerger ce fabuleux soutien.

Même celles et ceux ou qui n’ont pu accéder à la Place de la République et ont marché dans les rues adjacentes ont vécu l’exception :

  • ensemble pour ce qui rapproche
  • vibrer pour des valeurs communes
  • respect et bienveillance entre tous

Cette foule a été phénoménale dans un contexte de menace d’attentat; et cependant la peur a été absente car la solidarité et l’unité ont été plus fortes. Nous sommes nombreux à avoir été secoués au plus profond de notre être, et cette forte mobilisation prouve que nous avons touché à l’essentiel.

Charlie est partout, école, sport, travail, famille, société, même monde car ce que nous avons vécu a eu un impact au delà des frontières. Cultivons cet élan pour ne pas retourner à ce qui nous sépare…
J’ai vécu cette marche dans Paris, et j’ai eu une expérience de globalité très puissante, une humanité rassurante et sécurisante qui transporte et porte. C’est de notre responsabilité individuelle et collective que de cultiver ce qui a été semée lors de cette journée…

Dominique Poisson

Dans la foule, une personne dit « je me sens comme en deuil ». Le rassemblement a cette couleur rituelle, et le même goût réconfortant de se retrouver ensemble.

Fraternité est le mot de ce jour : courtoisie, considération, et paradoxalement l’impression que la chape qui pesait sur mes épaules s’est évaporée. La confiance circule. A la plénitude que je ne suis pas seule à éprouver, je mesure combien la confiance manque à nos relations quotidiennes, combien elle est nécessaire à notre vie sous tous ses aspects.

La sérénité puissante ressentie est-elle à la mesure du refoulement prolongé de notre besoin de nous faire confiance, besoin que ce rassemblement a comblé ?Une expérience en conscience.

Les raisons de cultiver des conflits sont inépuisables dans tous les domaines de vie, à tous les niveaux de nos sociétés. Une forme de fraternité peut se construire contre un ennemi. De ce jour, continuons de cultiver la bienveillance et la conscience respectueuse de l’autre comme de soi-même.

Olivier Hoeffel

Le mouvement unique qui a uni les êtres humains en France – et bien au-delà – et qui les a mis en marche le dimanche 11 janvier 2015 a été apprécié à l’instant présent de manière unanime, dans les corps, les têtes, les cœurs avec un arc-en-ciel d’émotions mêlant tristesse, colère d’une part et enthousiasme, gratitude, joie, …

Des émotions et des attitudes que certaines et certains ont pu vivre lors de catastrophes naturelles où la solidarité et la fraternité ont balayé les postures de méfiance, d’enfermement sur soi-même, de petit égoïsme, de vue étroite, de jugement à la va vite, d’énervement pour des broutilles.

L’être humain est beau et bon. Il a le potentiel de vivre harmonieusement et joyeusement avec son entourage et même côtoyer et échanger fraternellement avec celles et ceux qu’il ne connait pas.
C’est peut-être ce que l’on a pu apprendre ou redécouvrir à l’occasion de la marche du 11 janvier 2015.

Serait-ce une parenthèse magique dans notre histoire à chacun, faisant aussi histoire commune ?
Les valeurs et attitudes communes qui ont prévalu le 11 janvier 2015 méritent, oh combien, d’être valorisées. Nous avons un besoin vital et de vitalité collective de les apprécier à distance après les avoir apprécié en direct live.

Apprécier à distance est une chance supplémentaire que nous nous donnons pour nous donner les moyens de faire perdurer ces valeurs et attitudes et de les ancrer dans nos habitudes dans une dynamique de cercle vertueux.

Ce mouvement dans lequel se sont engagé bon nombre de nos concitoyennes et concitoyens, interroge bien au-delà de la liberté d’expression et de la sécurité. Il interroge nos valeurs, attitudes et comportements pour le bien-vivre ensemble, la cohérence entre ces 3 niveaux dans notre vie quotidienne et donc bien entendu notre vie au travail.

En ce sens, le 11 janvier 2015 interroge aussi notre conception et notre vision de la vie au travail, donc de la Qualité de Vie au Travail (QVT). Et le site laqvt.fr saura à la fois s’en faire l’écho et être contributeur.

Le dessin « Elan du crayon » a été spécifiquement créé pour cet article par Marianne de Nayer. Merci et bravo à son attention

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.