S’interroger et échanger sur la QVT, c’est bon pour la QVT

Novéquilibres : S'interroger et échanger sur la QVT, c'est bon pour la QVT
Et si on s’interrogeait sur notre QVT (Qualité de Vie au Travail) et si on échangeait ? On y verrait un effet tout à fait intéressant sur notre perception de la QVT

Passer en mode panoramique

Quand on a le nez dans le guidon dans son travail et que telle ou telle dimension du travail nous amène de la tension, il est assez inévitable que cette dimension occupe tout notre paysage et que la perception de notre QVT en première intention soit influencée largement par l’aspect négatif.
Poser une question unique sur la perception de la QVT peut conduire donc à un biais important du fait de la tendance humaine à focaliser sur le négatif.

Maintenant, si l’on propose à un individu au travail de s’interroger sur un ensemble de dimensions qui contribuent à sa QVT, cela lui permet de remettre dans la conscience et en perception d’autres aspects, dont certains sont bien évidemment positifs. Il y a toujours des avantages et des inconvénients à une situation. Tout est ensuite question de pondération.

Et justement, l’efficacité d’une telle pratique passe par l’inclusion de la pondération pour chacun des domaines. Chacun de nous porte une pondération différente, en fonction de sa personnalité, de son histoire et aussi de la situation actuelle, en considérant comme je le mentionnais précédemment que naturellement les aspects négatifs ont tendance à prendre plus de place que les aspects positifs.

Tout compte fait …

S’interroger sur sa propre QVT de manière panoramique et échanger avec ses pairs au travail permet de remettre en conscience les côtés agréables du travail, et ça fait du bien !

L’effet particulier que l’on peut constater dans une telle démarche, c’est que le niveau de QVT perçu après cette pratique est souvent supérieur à celui émis en première intention sur une question générale sur la QVT.

Donc : interroger la QVT, c’est déjà améliorer la perception qu’on en a … sans avoir même commencé à agir dessus.

Alors, si vous interrogiez votre QVT et que vous échangiez ?

Bien entendu, on peut attendre de l’organisation qu’elle soit à l’initiative de cette pratique. Mais pourquoi ne pas l’initier vous-mêmes avec vos collègues ?

photo sous licence creative commons – auteur : Novéquilibres

Olivier Hoeffel

Responsable éditorial de laqvt.fr Associé et responsable exécutif de Novéquilibres Associé de La Manufacture coopérative Auteur du blog lesverbesdubonheur.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *