13 novembre 2012 ! C’est la journée de la gentillesse !

Novéquilibres : 13 novembre ! C'est la journée de la gentillesse !

Le magazine Psychologies lance pour la quatrième année consécutive la Journée de la Gentillesse. Un jour ou toujours ? L’essentiel pour aujourd’hui est de s’y arrêter, s’y frotter, la tester, la pratiquer, et de constater qu’elle est transmissible. À Novéquilibres, nous croyons aux bienfaits de la gentillesse, nous sommes même pratiquants et la promouvons pour une meilleure qualité de vie au travail.

À vos marques ! …Prêts ? …Gentils !

Caricatural ? Bien sûr, j’en conviens, on n’est pas gentil sur commande, il faut un minimum de prédisposition, de motivation et de contexte favorable. D’ailleurs cette journée a une ambition plus durable que ponctuelle.

Quoique…

Allez ! Comme c’est en forgeant qu’on devient forgeron, je maintiens ma provoc’. Alors… chiche ?

Quelques propositions

  • Réfléchissez au concept de gentillesse, partagez votre réflexion avec d’autres,
  • Au lieu d’être en attente, soyez attentif à reconnaître la gentillesse qui passe, à son auteur,
  • Accueillez-la, sans chichi mais observez ses effets, c’est un petit bonheur flash,
  • Pratiquez-la dès que vous la sentez poindre, de façon proportionnée mais sans complexe pour autant …
  • … vous avez sûrement d’autres idées, ne vous privez pas !
  • … vous avez des objections ? Ma première proposition est faite pour vous, n’hésitez pas à vous exprimer, entre autres par un commentaire dans cet article.

Congruence

Nous sommes à J-4. C’est avec une arrière-pensée assumée que je demande à mes deux ados de me dire ce qu’ils pensent de mon article. Je le reconnais néanmoins, je tends un peu le dos. En préambule, l’un des deux demande « c’est long ? ». Je le rassure et commence ma lecture, en contrôlant mon débit et en y mettant le ton. Heureuse surprise à la fin : les deux sourient et disent en cœur « c’est super ! ». Forte de ce premier succès, je réponds « ça vous plaît ? Bon alors on y va ? à vos marques ! Pr… », et une voix m’interrompt : « Mais on est le 13 aujourd’hui ??? ».

Qualité de vie au travail

La gentillesse est la noblesse de l’intelligence. (Jacques Weber)

Une bonne ambiance de travail est avantageusement nourrie par la gentillesse : rendre un service, porter attention à l’autre, à son travail, à ses interrogations, etc. est un terreau fertile pour les émotions positives et rend ainsi le collectif plus confiant, solidaire, efficace en regard d’un objectif commun. Pour libérer ou encourager le potentiel de gentillesse de chacun, l’organisation a également son rôle à jouer : par exemple tordre le cou officiellement à l’association de la gentillesse et de la bêtise ou de la faiblesse, et l’évaluer de façon positive comme l’un des éléments constitutifs de convivialité et de coopération au travail.

 

photo sous licence creative commons – auteur : jom_on

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.