pièces de monnaie

Novéquilibres : RHNovéquilibres : CommunicationNovéquilibres : Santé / Bien-vivreNovéquilibres : Environnement

Le site Le Monde.fr s’est intéressé au 19e Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail qui se tient à Istanbul du 11 au 16 septembre 2011. Evénement organisé par l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et l’Association Internationale de la Sécurité Sociale (AISS)

« Il est inacceptable que la croissance économique et le développement puissent amener la résignation concernant la sécurité et la santé au travail, nous ne devons pas baisser la garde » constitue le début de l’article, propos tenus par Assane Diop, directeur de la protection sociale à l’OIT.

Et pourtant, la prévention des risques professionnels, ça rapporte. C’est la conclusion du rapport « Rendement de la prévention: Calcul du ratio coût-bénéfices de l’investissement dans la sécurité et la santé en entreprise » publié par l’AISS.

« Cela signifie concrètement que les entreprises peuvent espérer un retour potentiel de 2,20 euros (ou toute autre monnaie) pour chaque euro (ou toute autre monnaie) investi dans la prévention, par année et par salarié. »

Si on rentre dans les détails, on s’aperçoit que dans 21 % des cas, le rendement est supérieur à 3.
10% des entreprises, selon cette étude mondiale, constatent un rendement supérieur ou égal à 7.
A l’opposé, pour 9% des entreprises, la prévention ne serait pas rentable.

Les impacts de la prévention sur les coûts d’exploitation sur le long terme sont les suivants :

  • en diminution : 50%
  • constant : 25%
  • en augmentation : 24%

Quels sont les types d’avantages mesurés et leur poids respectif ?

Voici ce que précise ce rapport :

  • Plus grande motivation et satisfaction de l’employé (21%)
  • Amélioration de l’image de l’entreprise (21%)
  • Impacts positifs de la prévention des perturbations (19%)
  • Attention soutenue à la qualité, meilleure qualité des produits (15%)
  • Prévention de la perte du temps ou réduction du temps de compensation après les perturbations (14%)
  • Innovations dans les produits (9%)

La prévention, c’est gagnant-gagnant

Cette étude souligne une fois de plus que la prévention est très souvent une démarche gagnant-gagnant, comme l’est l’amélioration de la qualité de vie au travail. Autant de sujets qu’il faudrait arrêter d’opposer à la performance … durable (qualificatif important pour le raisonnement).

La prévention n’est pas seulement bénéfique pour l’individu, et en particulier pour sa santé et sa sécurité, mais elle l’est donc aussi pour l’organisation.
Mais ce n’est pas tout, car il faut aller au delà des frontières de l’organisation : en effet, toutes les parties prenantes bénéficient d’impacts positifs (clients, fournisseurs, partenaires, …) ainsi que la société tout entière puisqu’il est observé que certaines pathologies ou troubles liés au travail sont pris en charge par le régime général de la Sécurité Sociale, et en particulier pour ce qui concerne l’impact des Risques Psychosociaux (RPS).

photo sous licence creative commons – auteur : Lif…

Un commentaire

Ecrire un commentaire»
  1. Merci pour cet excellent article et les sources cités. Je l’ai découvert bien après la publication de l’enquête de l’AISS mais j’y reviens car vous dressez ici un excellent état des lieu synthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *