pomme

Novéquilibres : CommunicationNovéquilibres : Santé / Bien-vivre

Septembre c’est la pleine saison des pommes chez nous, le bon moment pour les croquer fraîches. Gardées au frais, elles se conservent tout l’hiver et ne perdent alors qu’environ 15% de leurs vitamines ; elles garniront de savoureuses tartes Tatin pour nous aider à affronter les frimas.

La pomme revêt une aura mythique et symbolique. Son nom en latin « malus pumilla» la met dans la main d’Eve avec toutes les conséquences fâcheuses que l’on sait. Elle n’en demeure pas moins un fruit du paradis, malgré une faible valeur énergétique c’est un aliment santé rassasiant qui apporte :
– Des vitamines : vitamine C, vitamines du groupe B (B1, B2, PP, B5, B6, B9) provitamine A (β-carotène, 0,07 mg aux 100 g) et vitamine E.
– Des fibres : entre autre la pectine une fibre soluble qui forme un gel. Cette propriété permet aux gelées de prendre, et aussi de piéger les graisses contribuant à la régulation du cholestérol, et les sucres qui sont moins bien absorbés par l’organisme.
– Des polyphénols aux propriétés antioxydantes précieuses : parmi eux, la quercétine au pouvoir puissant. La plupart de ces composés sont contenus dans la peau du fruit qu’il donc fortement conseillé de choisir bio si on veut profiter de tous ses bienfaits.

Peu dense en énergie, une pomme apporte environ 60 à 70 kcal (50 kcal/100g) et présente un index glycémique bas pour une densité nutritionnelle élevée.

 

Septembre c’est aussi la rentrée.
Les semaines de détente estivale sont favorables au régime méditerranéen. Les marchés offrent toutes les sortes de fruits, fines herbes, salades, légumes frais qui font nos délices et s’assortissent si bien à la douceur du temps. Profitons donc de la rentrée pour ritualiser la dégustation de fruits et légumes que l’on apprivoisera avec des recettes simples, et introduire un fruit au petit déjeuner, lors de la pause ou en en-cas.
Délicat de supprimer les irrésistibles Grassalé et Grassucré mais cela mérite réflexion.
L’apport énergétique des fruits se situe entre 34 kcal (fraise) / 40 kcal (pêche) et 90 kcal (banane) pour 100g.
Une barre chocolatée de l’industrie affiche plus de 400 kcal pour 100g (soit 200 kcal pour une barre de 42g – 3 pommes ! sans parler de toute la quercétine !), les chips grimpent à 600kcal pour 100g (120 le sachet de 25g – 2 pommes).
Avec toutes les variétés de pommes, jouez la complémentarité et l’alternance pour contribuer à atteindre les recommandations du PNNS* sans effort et même avec plaisir ! Croyez moi c’est bon pour votre pomme !!

Retrouvez notre article « salade de fruits, jolie, jolie » traitant de la pomme (et autres fruits) au niveau de la convivialité dans l’entreprise.
 

* La mesure de l’index glycémique (IG) sert à évaluer le pouvoir hyperglycémiant d’un aliment donné par rapport à un aliment de référence, en général le glucose (IG = 100).
*PNNS : Programme National Nutrition Santé

photo sous licence creative commons – auteur : ChristinaV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *