La QVT sort de la bouche des enfants

Novéquilibres : esprit d'équipe

Bonjour, je suis la méta fée, l’une des fées de laqvt.fr, j’utilise des métaphores pour traiter divers sujets relatifs à la qualité de vie au travail. Aujourd’hui, je vais vous faire part d’un extrait de conversation surprise entre des adolescents humains. Je suis restée au plus près de leur expression… même si j’ai dû édulcorer quelques éléments de langage pour des raisons éditoriales évidentes (que toutes les fées se sont engagées à respecter). Ses propos ne sont donc pas entièrement authentiques, j’ai même dû en censurer certains par un coup de sifflet que vous reconnaîtrez aisément.

Donc Loulou raconte :

Au foot, on a un nouveau dans l’équipe, Riri.
Il est pas super bon mais bon c’est normal, il vient d’arriver. Hier, on a fait des matchs par trois pour l’entraînement. Fifi, Riri et moi. Fifi est au club depuis  des années, il joue super bien. Il nous a donné une ppppêche !! « Allez, on se met en triangle ! », et même si on ratait une passe ou un but il s’écriait «Ça fait rien ! C’est bon ! Continue !».

Notez l’encouragement pendant l’apprentissage, mais lisez la suite :

Finalement on a vachement bien joué, et Riri aussi, il était super content. C’est super quand t’es encouragé. Si on te dénigre parce que t’as raté ton coup, après, t’as trop la pression. La seule solution c’est de pas toucher la balle et de fermer ta « tûût ».

Il est en effet plus aisé de prendre confiance lorsqu’on se sent autorisé à apprendre sur le terrain… c’est un principe pédagogique de base, mais Loulou a résumé cela autrement :

C’est pas un entraîneur, Fifi, il a notre âge. Il a l’esprit d’équipe, c’est tout. Et puis il joue bien, ça fait longtemps qu’il fait du foot. Remarque, Coco il est là depuis encore plus longtemps, il marque des buts mais il joue toujours perso : si son équipe perd, ou dès qu’il rate un coup, il rejette la faute sur les autres, il sssss’énerve, on dirait un enfant.

(ils ont treize ans)

C’est pas drôle de jouer avec lui. On gagne souvent, OK, mais c’est vraiment « tûût ».

Hum… quel langage, par Merlin ! Espérons qu’en grandissant ils délaisseront la forme mais conserveront le fond pour propager dans le monde du travail un bon esprit d’équipe et un climat social de bonne qualité. Si l’on en croit Loulou, l’humour et la connivence sont une piste intéressante :

C’est vrai, Fifi il est marrant en plus. Après, on a ajouté 2 joueurs par équipe, on faisait des matchs à 5. Fifi a lancé : « Allez les gars, on fait un trapèze rectangle ! Heuuu, c’est quoi la forme à 5 côtés ? oui c’est ça un pentagone ! Allez en pentagone ! ». On était morts de rire !

Il m’a semblé que faire part d’une si évidente démonstration de QVF (Qualité de Vie au Football, pardonnez-moi ce néologisme) par un adolescent,  méritait d’être soulignée sur notre monde de la QVT. Fifi mérite la reconnaissance de tous pour le comportement qu’a décrit Loulou. Je lui rends hommage ici, et lui recommande de conserver ses bons réflexes jusque dans sa vie d’adulte. Quant à Coco, soyons bienveillants et confiants, il adoptera très vite un meilleur esprit d’équipe une fois qu’il aura pris conscience des avantages que cela procure.

En résumé, soyons solidaires ! C’est ça l’esprit d’équipe, non ?

Je vous laisse méditer ces propos, je pars et vous retrouverai volontiers pour de nouvelles métaphores ! Je laisse la parole à l’auteure de cet article.

Sur la piste de la coopération

En matière de travail, jouer collectif demande un minimum de patience, de confiance, d’attention, et même de bienveillance. Ainsi,  le niveau individuel de compétence et d’autonomie est tiré vers le haut, et les interactions collectives en sont facilitées. Le bien-être de chacun est alors garant d’une performance collective durable.

Il est donc du ressort de la responsabilité individuelle non seulement d’enrichir ses compétences, mais aussi de ne pas hésiter à participer à l’évolution de celle de ses collègues. L’entreprise, elle, a la responsabilité d’assurer les conditions favorisant ces échanges constructifs : organisation d’échanges de pratiques, codéveloppement, formations, monitorat, instauration d’un climat interne convivial, sans omettre la reconnaissance des résultats collectifs.

photo sous licence creative commons – auteur : woodleywonderworks

<hr/ >

Écoutez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.