Novéquilibres : La reconnaissance, ça n'a pas de sens !

Le Professeur Bossondur réagit à l’article du jour sur la reconnaissance à l’occasion de la 11ème semaine pour la Qualité de Vie au Travail (QVT).

Professeur Bossondur, que pensez-vous de la nécessité de répondre aux attentes des salariés en terme de reconnaissance ?

Bonjour,
Ecoutez, pour une fois je vais essayer d’aller dans votre sens …même si je suis la tête à l’envers, je peux le faire !
Après tout, c’est la semaine pour la QVT, et je peux moi aussi travailler d’arrache-pied pour vous donner un coup de main sur la reconnaissance. Vous pouvez constater que je ne ménage pas mon anatomie avec mon exercice de contorsionniste !
Bref. De quoi s’agit-il ?
Les salariés attendent donc de la reconnaissance. Pourquoi ?
Tout simplement parce qu’ils ne sont pas dans le flux. Quand on est dans le flux, on est tellement concentré à bosser dur, qu’on ne pense à rien d’autre, et surtout pas un instant à recevoir de la reconnaissance.
Donc mon analyse, c’est que si les salariés sont tellement en attente de reconnaissance, c’est qu’ils ne sont pas assez dans le flux.
Il faut être logique et pragmatique : plutôt que d’essayer de soigner les symptômes, occupons-nous de la cause originelle.
Nous pouvons donc évacuer le sujet de la reconnaissance qui, vous l’avez bien compris, n’a aucun intérêt.

La question première est donc : pourquoi les salariés ne sont-ils pas dans le flux et peut-on y faire quelque chose ?
En tant que chercheur, spécialiste de la bossondurite, vous imaginez bien que je me suis penché sur cette question, et d’ailleurs tellement penché que j’y suis tombé dedans.
Et en me relevant, un peu comme Archimède, Euréka, j’ai eu une de ces illuminations qui me caractérise : ils ne sont pas dans le flux car il y a des obstacles à la fluidité.
Et donc la solution est d’éliminer ces obstacles pour retrouver la fluidité.
Voilà ! Et bien, je ne doute pas que cette révélation changera complètement la donne sur la question de la reconnaissance.
Vous voyez que finalement, ce n’est pas si difficile de trouver des points d’accord.

Dites-donc, je vous trouve bien muet ! Je ne sais pas, vous pourriez au moins me remercier pour ma contribution ! C’est tout de même la moindre des choses !

Retrouvez les vidéos du Professeur Bossondur.

Un commentaire

Ecrire un commentaire»
  1. […] La reconnaissance, ça n’a pas de sens ! Le Professeur Bossondur réagit à l’article du jour sur la reconnaissance à l’occasion de la 11ème semaine pour la Qualité de Vie au Travail (QVT). Professeur Bossondur, que pensez-vous de la nécessité de répondre aux attentes des salariés en terme de reconnaissance ? Bonjour, Ecoutez, pour une fois je vais essayer d’aller dans votre sens …même si je suis la tête à l’envers, je peux le faire ! Après tout, c’est la semaine pour la QVT, et je peux moi aussi travailler d’arrache-pied pour vous donner un coup de main sur la reconnaissance. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *