Le manque de reconnaissance nuit gravement à la fraternité…

Novéquilibres : Duffy au Palais de Tokyo
Nous vous proposons dans cette rubrique une lecture de certaines oeuvres à travers notre vision de la qualité de vie au travail. Pour commencer, à l’occasion de l’heureuse initiative du Musée Marmottan, Jean et Raoul Dufy nous permettent de mettre en question une coopération qui semblait infaillible.

Chacun dans leur style, les frères Dufy, peintres complices sous la 3ème République, manient brillamment les couleurs pour dépeindre ostensiblement la joie de vivre. Si Raoul simplifie le trait et rappelle parfois Matisse, Jean, autodidacte, tisse son lien entre la peinture classique et la peinture moderne : parfois, les fonds de ses tableaux évoquent les quadrillages colorés du madras. Ils partagent la même sensibilité pour les paysages, marins, bucoliques ou citadins, parfois à travers une fenêtre ouverte. Le traitement de la couleur est également saillant chez les deux peintres. Elle explose comme autant de sourires frontaux, une réelle invitation au bien-être. Par ailleurs, Raoul a pour thème privilégié la musique, Jean le cirque, une vision résolument optimiste, quel que soit le climat social, politique et international traversé.

En 1936, Raoul reçoit la commande d’une fresque pour le pavillon de l’Electricité de l’Exposition internationale des arts et techniques appliqués à la vie moderne de 1937 à Paris. Il a moins d’un an, le pari est audacieux. Raoul fait alors appel à Jean, qui laisse de bon gré son propre travail pour collaborer avec son frère. Jean réalise alors d’importantes recherches documentaires sur tous les personnages impliqués par la Fée Electricité, cherche des figurants, élabore les costumes des différentes époques, trace l’esquisse de la fresque. Raoul réalise au final une œuvre qui fait sensation… mais ne cite à aucun moment la participation de son frère. Malgré leur estime réciproque, cette regrettable négligence aura raison de la belle entente entre les deux frères, dont les chemins se sépareront durablement. Le Musée Marmottan les ont rapproché le temps d’une exposition le printemps dernier à Paris.

Avez-vous vécu la posture de Jean ? de Raoul ?

photo sous licence creative commons – auteur : Marimarina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *