Novéquilibres : La compréhension

Novéquilibres : Santé / Bien-vivreNovéquilibres : Environnement

Sédentarité vient du latin sedere « être assis », par extension qui se fixe quelque part. Même en pratiquant une heure ou deux d’activité physique intense par semaine, il y a quand même des effets néfastes si on demeure sédentaire le reste du temps. Depuis des années, les études s’accumulent pour montrer le lien entre la sédentarité et la prise de poids, chez les enfants comme chez les adultes, décrit pour ces derniers comme une nouvelle « maladie professionnelle ». Un enjeu de Qualité de Vie au Travail (QVT) pour préserver sa santé au travail et en dehors.

Causes

Grâce aux transports motorisés, aux ascenseurs et à des modes de travail privilégiant l’usage de l’informatique, nous avons réduit nos mouvements et notre dépense énergétique. La valeur calorique de nos apports alimentaires a baissé depuis le début du 20ème siècle, mais notre alimentation transformée n’apporte pas les nutriments adaptés (que seraient glucides lents, protéines végétales, fibres solubles) : elle reste trop riche par rapport à la dépense et favorise la prise de poids. Notre environnement est devenu moins propice à la marche, les temps d’écran s’allongent et la sédentarité n’épargne pas les enfants, particulièrement redoutable car elle aura des conséquences graves sur leur santé plus tard.

Risques et conséquences

Facteur de risque de mortalité au même titre que l’hypertension artérielle ou le tabagisme, la sédentarité est mise en cause dans de nombreuses études : tour de taille augmenté, anomalies des lipides du sang, obésité, diabète de type 2 et certains cancers. Elle est aussi responsable d’une diminution de la densité osseuse et d’une perte de muscle. Ces deux facteurs pèsent lourds quand on prend de l’âge car ils se combinent pour accroitre la dépendance. Une étude de la Northwestern University de Chicago montre que la sédentarité pourrait entraîner une perte d’autonomie après 60 ans et ce, malgré la pratique modérée d’une activité physique : le risque de handicap pour les activités quotidiennes augmente de 46 %. En 2014 une étude américaine de l’Université Cornell, réunissant 90.000 femmes a montré que la mortalité augmente avec une sédentarité prolongée. A plus de 11 heures de temps sédentaire quotidien, le risque de décès prématuré augmente de 12% toutes causes confondues, par rapport à des femmes sédentaires pendant 4 heures seulement.

Vie professionnelle

En 2010, le Docteur James Levine de la clinique Mayo aux Etats-Unis dénonçait les risques de la position assise que rien, selon lui, ne pourrait contrebalancer, ni activité physique ni alimentation adaptée à une moindre dépense énergétique. Outre atlantique certaines organisations l’ont suivi en mettant en place des réunions debout et des tapis de marche installés devant les écrans d’ordinateurs. Les résultats sont là : diminution de la tension artérielle et du poids.

En France

Nous n’en sommes pas encore là même si les réunions debout font leur apparition. L’immobilité génère des tensions musculaires et des souffrances articulaires. Elle empêche d’évacuer les tensions physiques et psychiques et se révèle source de stress. Bouger libère la pensée. Il faut donc prévoir a minima des espaces autour des postes de travail qui permettent de se lever et bouger et de s’étirer (cf article Osez pandiculer !) La pression de la cuisse sur la chaise diminue le débit de la circulation sanguine. Si on attend trop longtemps ce sont les fameuses fourmis dans les jambes qui alertent. Il a été prouvé que la qualité des parois artérielles s’en trouve altérée à terme. Se lever toutes les heures et faire quelques pas suffit à rétablir le débit normal.

Et tout le temps

Plus on est sédentaire, plus le risque d’être obèse est élevé. Par exemple, pour chaque tranche supplémentaire de 2 h passée devant la télévision chaque jour, on a établi que le risque d’obésité croit de 23 %. Les études sur le sujet sont unanimes : marcher d’un bon pas, prendre les escaliers, remplacer la voiture par le vélo, faire le ménage – pensez-y, quand vous vous y adonnez !- ) sont des gestes protecteurs de votre santé, de votre forme et de votre QVT.

photo sous licence creative commons – auteur : Zeevveez

5 commentaires

Ecrire un commentaire»
  1. Merci pour cet article ! Ce sont des rappels salutaires. Et je retiens, pas seulement pour rire, que faire le ménage est une activité physique : à bon entendeur… pour un meilleur partage des tâches domestiques entre femmes et hommes. Messieurs, le ménage peut remplacer la salle de sport si vous vous y mettez à fond ;-)

    1. Hé oui, faire le ménage et les courses, et aussi chercher les bambins à la crèche ou à l’école … pour que l’articulation des temps de vie, et la QVT de tous et toutes, s’en trouvent améliorées. Merci Anne !

  2. […] Sédentarité vient du latin sedere « être assis », par extension qui se fixe quelque part.  […]

  3. […] Sédentarité vient du latin sedere « être assis », par extension qui se fixe quelque part. Même en pratiquant une heure ou deux d'activité physique intense par  […]

  4. […] CSA 2015, La santé au travail du Groupe APICIL & “Levez-vous et bougez !” de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>