Novéquilibres : Mercredi 13 novembre 2013, journée mondiale de la gentillesse
Novéquilibres : RHNovéquilibres : CommunicationNovéquilibres : Santé / Bien-vivreNovéquilibres : Environnement
Demain, mercredi 13 novembre 2013, est mise à l’honneur la gentillesse. Une journée de la gentillesse à laquelle nous nous intéressons depuis deux ans car la gentillesse influe la qualité de vie et la QVT (Qualité de Vie au Travail).

La gentillesse, une place réservée ?

La gentillesse, voilà bien quelque chose qu’on trouve difficilement dans un contrat de travail.
A-t-elle sa place au travail, puisqu’elle n’est pas formalisée ni contractualisée ?
Voyons donc cela d’un peu plus près !

S’il s’agit de ce qu’on attend du comportement du salarié vis-à-vis du client, dans bon nombre d’organisations, alors là, sans utiliser forcément le mot gentillesse, on évoquera la politesse, la courtoisie, le sourire, et autres comportements facilitant la relation. Tout cela sera demandé voire exigé du salarié.

Maintenant quand il est question des relations internes, c’est beaucoup plus flou et souvent un peu laissé au bon vouloir des uns et des autres.
Donc pour la gentillesse … c’est vous qui voyez !
Et encore … !

La gentillesse ne se cultive pas sur tous les sols

Dans certaines organisations, la gentillesse ne risque pas de se développer car le terrain est particulièrement aride : quand l’esprit de compétition est cultivé de manière exacerbée et constitue la base du management des équipes, en considérant que la performance collective ne peut se construire qu’en challengeant les membres d’une équipe les uns par rapport aux autres.
Voir son collègue comme un concurrent, voire pire, comme un adversaire ne conduit pas vraiment à la manifestation de la gentillesse.

– Tu peux m’aider ?
– Désolé, mais si je prends du temps pour t’aider, ça va plomber mes chiffres ! C’est le jeu ! Et puis tu n’avais qu’à mieux suivre la formation !

Elle est d’autant moins présente quand celles et ceux qui ne sont pas au niveau de performance des autres sont humiliés, éventuellement devant leurs pairs.

Pour éviter une vision simplificatrice en noir et blanc, l’absence de gentillesse n’est pas à assimiler systématiquement à de la méchanceté. De la même façon, il faut faire la part des choses entre l’organisation qui dévalorise la gentillesse et celle qui ne l’encourage pas explicitement.

Dans les contextes défavorables ou n’encourageant pas la gentillesse, ne reste que la responsabilité individuelle de certaines personnes de ne pas être influencées par le contexte et de manifester (éventuellement contre vents et marées) de la gentillesse, au risque pour certaines de se faire dévaloriser pour ce penchant pas vraiment à la norme (tout étant relatif bien sûr).

Au delà de la responsabilité individuelle : la responsabilité collective

La gentillesse n’est pas qu’une responsabilité individuelle. Elle est aussi collective et on voit bien en quoi le type de management, les valeurs et la façon de concevoir les relations interpersonnelles dans l’organisation ont un impact important dans le développement de la gentillesse.

La responsabilité collective joue à deux niveaux : la responsabilité de l’organisation et la responsabilité du manager de proximité.

L’organisation peut mettre en oeuvre une culture qui favorise et valorise le développement de la gentillesse. Il me semble que pour favoriser la gentillesse, il faut aussi mettre les garde-fous qui permettent de ne pas tomber dans l’excès de gentillesse. Et d’ailleurs, beaucoup se méfient de la gentillesse car ils assimilent « gentil » à « trop gentil ».
Gentil, interdirait les feedbacks négatifs. Gentil, interdirait de dire Non. Gentil, je tendrais ma joue gauche après m’être fait frapper sur la joue droite. Gentil, un peu c.. quoi !

La culture de la gentillesse nécessite d’éviter les confusions et de l’enfermer à une conception utopique, irréaliste et détachée d’autres vertus : celles de la nuance, de l’équilibre et de l’assertivité (affirmation de soi).

Le développement d’une bonne ambiance, de la solidarité, de la coopération et de la gentillesse tient aussi au sein d’une équipe à la façon dont le manager de proximité conçoit et assure son rôle de coordination et de proximité, de développement des forces individuelles et collectives. Et ceci, non seulement sur le champ du savoir faire, mais aussi sur le savoir être, le savoir faire faire et le savoir faire savoir; en lien avec la culture managériale de l’organisation
Dans bon nombre d’organisations, le manager de proximité détient une marge de manoeuvre importante pour faire vivre ou non la gentillesse au sein de son équipe, lui-même ayant un rôle d’exemplarité dans ce domaine, comme dans d’autres.

Mercredi 13 novembre 2013, c’est donc la journée mondiale de la gentillesse, une journée où chacun peut :

  • prêter attention à ses propres attitudes et prendre le temps d’adopter des comportements plus gentils,
  • prendre conscience des bienfaits de sa gentillesse,
  • prêter attention à la gentillesse des autres, s’en nourrir, ressentir de la gratitude et exprimer de la reconnaissance quand on est le bénéficiaire; cela développe ainsi un cercle vertueux; en effet, la gentillesse, non seulement ça se donne, mais ça se reçoit et s’accuse réception dans la gentillesse
  • participer à une réflexion collective (voire l’initier) au sein de son équipe, au sein de son organisation pour prendre conscience des bienfaits et des enjeux de la gentillesse, et poser les bases de son développement

A l’instar de la QVT, la gentillesse contribue à la fois au bien-être psychologique des individus et à la performance individuelle et collective.

La journée de la gentillesse est particulièrement relayée en France par Psychologies magazine sur le site dédié  journee-de-la-gentillesse.psychologies.com .

Psychologie Magazine a lancé un appel à plus de bienveillance au travail en 2011 que laqvt.fr et Novéquilibres ont signé.

Retrouvez le dossier sur la gentillesse que nous avons lancé en novembre 2011.

photo sous licence creative commons – auteur : Novéquilibres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *