Retour sur la conférence ACTINEO du 16 fév 2012

Novéquilibres : Retour sur la conférence ACTINEO du 16 février 2012

L’observatoire Actineo organisait le jeudi 16 février 2012 une matinée à l’Assemblée Nationale : « 10ème rencontre, performance au travail, et si ça commençait par les bureaux ? ».

laqvt.fr s’y est rendu et nous vous en faisons dans ce présent article un rapide retour.

Cette rencontre était organisée autour de deux tables rondes animées par Valérie DURIER, Journaliste à France 5 et analysées par Alain d’IRIBARNE, Directeur de Recherche au CNRS et Président du Conseil Scientifique d’Actineo.

Avant de revenir sur les deux tables rondes, nous rapportons quelques propos tenus par Yves CENSI, Vice-Président de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale, député de l’Aveyron qui a ouvert cette rencontre :

  • le progrès économique n’est pas antinomique avec le progrès social
  • le bien-être au travail ne doit pas être seulement une régulation du mal-être au travail,
  • l’embellissement de l’environnement de travail est une dimension essentielle.

Table ronde n°1 :

« Comment maintenir ou retrouver le plaisir de travailler ensemble ? »

Myriam MAESTRONI, Présidente d’ECONOMIE D’ENERGIE : les organisations tirent un bénéfice à garder durablement leurs clients et leurs salariés (inversement, ne pas garder durablement clients et/ou salariés a un coût). Elle est étonnée qu’on ne regarde pas assez en France toutes les bonnes pratiques (on se réfère souvent à ce qui est fait à l’étranger). Les écoles de commerce sont absentes du débat sur la qualité de vie au travail. Dans le monde des émotions, on peut faire plaisir au travail avec des choses qui ne sont pas forcément chères.

Marc GROSSER, Directeur des Affaires Sociales et de la Responsabilité Sociale, DANONE : DANONE a évolué depuis 2009, 2010 pour anticiper les changements en terme d’impact sur le contenu du travail pour les individus. Il observe que de bonnes conditions de travail peuvent conduire les salariés à ne plus avoir de limites dans l’engagement et que le rôle des managers est alors de mettre des limites à l’engagement. Les entités de DANONE dans les pays d’Amérique du sud sont cités en exemple où l’amélioration de la QVT et de la performance est réalisée à partir des réflexions des salariés sur la simplification de leur travail. Le préalable étant la conviction du lien entre QVT et performance durable. Face à l’idée selon laquelle, seules les organisations à taille humaine auraient la capacité d’améliorer la QVT, il répond que les grands groupes, tel que DANONE, ont aussi cette capacité à partir du moment où chaque centre de décision est véritablement incarné et que le dirigeant d’unité ait effectivement un pouvoir de décision.

Bernard VAN CRAEYNEST, Président de la CFE-CGC : l’enjeu des fonctions RH est qu’elles deviennent Relations Humaines à la place de Ressources Humaines. En terme de dialogue social, les syndicats ne demandent pas la codirection dans les organisations (comme cela peut exister en Allemagne) mais à pouvoir être consultés. Dans les organisations en forme de râteau telles qu’on les voit souvent, les salariés ne savent pas de qui ils dépendent. La confiance est un enjeu important avec le développement du nomadisme. Ce qui caractérise l’évolution de ces dernières années : la perte de convivialité et la distanciation dans les relations humaines avec l’essor des NTIC. Il prône le principe d’exemplarité dans le monde actuel d’hyper médiatisation.

Alain d’IRIBARNE : La génération Y est très affective et de leur côté les DRH sont de plus en plus des techniciens des RH. Or, pour bien savoir gérer les RH, il faut savoir comprendre l’irrationalité de l’être humain. Il est redoutable de vouloir appliquer et plaquer à une organisation ce qui est issu de benchmarking et de bonnes pratiques externes. Il prononce deux phrases caractéristiques de l’état d’esprit des individus au travail : « Oui, je peux … mais si je veux » et « Reconnaissez-moi, aimez-moi ! »

Table ronde n°2 :

« A quelles conditions l’aménagement de l’espace de bureau peut-il être un facteur-clé de bien-être au travail ? »

Intervenants:

  • Jean-Philippe ADAM, Directeur Général Adjoint, CREDIT AGRICOLE
  • Nathalie MENEZ, Architecte d’Intérieur, Directrice des Services Généraux, JOHNSON & JOHNSON
  • Laurent DUCOL, Directeur du Pôle Achats, ERNST & YOUNG
  • Olivier HAYE, Directeur de l’architecture et de la construction, GECINA

Les quatre intervenant ont présenté des environnements de travail conçus pour une meilleure qualité de vie au travail. Ils ont été réalisés soit dans le cadre d’un déménagement ou d’un aménagement pour les trois premiers intervenants. Pour GECINA, il s’agit de la construction d’un immeuble de bureaux inter-entreprise.

Nous serons plus courts sur cette partie en relevant quelques facteurs-clés pour un projet réussi d’amélioration de l’environnement de travail :

  • les environnement sont conçus dans l’esprit que chacun puisse trouver à la fois son espace individuel (qu’il soit cloisonné ou non) et des espaces collaboratifs,
  • le CHSCT et les salariés sont consultés en amont,
  • l’équité est réfléchie dans la répartition des espaces entre fonctions dans l’organisation (JOHNSON & JOHNSON a par exemple rédigé une charte d’équité),
  • le caractère anxiogène d’un déménagement est pris en compte,
  • la mise en oeuvre d’aménagement pour nomade s’accompagne d’une réflexion et d’action sur le sentiment d’appartenance.

Nous reviendrons probablement dans les semaines à venir sur certains de ces projets que nous vous ferons découvrir plus en avant.

A l’issue de cette rencontre a été remis l’ouvrage « Performance au travail, et si tout commençait par les bureaux ? ». Alain d’IRIBARNE en est l’auteur. Cet ouvrage, publié aux Editions italique, est proposé par Actineo en tant que synthèses de sept années de réflexions et de confrontation d’idées.

Une version numérique enrichie sera disponible dans quelques semaines incluant entre autres l’enregistrement vidéo de cet événement du 16 février 2012.

photo montage à partir d’un cliché sous licence creative commons – auteur : jurvetson

Olivier Hoeffel

Responsable éditorial de laqvt.fr Associé et responsable exécutif de Novéquilibres Associé de La Manufacture coopérative Auteur du blog lesverbesdubonheur.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.