Un petit tour à VITAELIA, premier salon du bien-être dans l’entreprise

Novéquilibres : Un petit tour à VITAELIA, premier salon du bien-être dans l'entreprise
Le premier salon VITAELIA, consacré au bien-être dans l’entreprise s’est tenu les 27 et 28 mai 2014 à la porte Maillot. En ces temps pessimistes, il est stimulant de voir naître en bonne forme un salon consacré à ce sujet !

Parmi ses partenaires, Psychologie Magazine, Great place to work, J’aime ma boite et Entreprise et convivialité – association à laquelle laqvt.fr est adhérent –   autant d’entités qui promeuvent le bien vivre, la convivialité et la santé comme leviers de performance au travail.

Les approches du bien-être

Proposées par des structures de toutes envergures, les techniques de relaxation se sont taillé la part belle, mention spéciale à la sophrologie, au yoga du rire – communicatif ! –  et  à l’olfactologie qui utilise les odeurs des huiles essentielles pour agir la sphère psycho-émotionnelle et apaiser ou dynamiser.

Avec la double vocation de tonifier les salariés et la performance, sport et fitness étaient aussi bien représentés. Je signale la Bonk box, salle de sport mobile et connectée qui se glisserait presque dans votre poche !

Plantes, tableaux, aquarium à louer  pour un environnement apaisant, pourquoi pas enrichissant, mobilier intelligent au confort hyperfonctionnel, cocons pour se ressourcer,  aménagements pointus d’open spaces (insonorisation, panneaux), qualité de l’air : les idées ne manquent pas pour faire du lieu de travail  un endroit où l’on se sent bien.

Des techniques ludiques issues de la scène comme l’improvisation ou le théâtre forum étaient également présentées. En autorisant un pas de côté, jeu sans enjeu, elles permettent de mieux gérer le quotidien.

Les services n’étaient pas en reste : coiffeur ou pressing au bureau, bien pratiques . Et des services de plus en plus en lien avec la gestion familiale et la santé : crèches d’entreprise, consultations médicales en ligne avec « medecindirect ».

En revanche, peu d’offres autour de l’alimentation et de la nutrition. Easy meal installe des distributeurs de  plats tous prêts à consommer sur site, Cuisine et Santé combine santé et événementiel, Vergers de Gally approvisionne les bureaux de l’Ile de France en fruits frais depuis plus de 10 ans. Une portion congrue.  Dommage que la restauration d’entreprise  n’ait pas saisi l’occasion pour communiquer sur ses perspectives  en matière de qualité et d’approvisionnement durable, des dimensions non négligeables du bien-être des salariés.

Tendances

1 Sentir

Relaxation, fitness, environnement, théâtre, c’est d’abord par le corps que le bien-être se cultive :  c’est « faire équipe avec soi », comme le prône Caroline Rome sur laqvt.fr.

2 Méditer

Des pratiques venues d’Orient , le Zen ou la mindfulness apportent apaisement et ouverture d’esprit, à condition de ne pas en faire des gadgets.

3 Se connecter

L’offre d’outils connectés, logiciels et objets,  pour veiller à sa santé se muscle.  Betterise, service web et mobile pour prendre soin de sa santé, ou HEALTHBOX de Patientsword, sont 2 propositions pour améliorer la forme et le bien-être en analysant ses données personnelles. A condition d’éviter l’obsession en se déconnectant de temps en temps, car le risque est grand de se perdre de vue en se regardant trop souvent, comme le pauvre Narcisse.

Le lâcher-prise  que permet la méditation  (et d’autres manières comme le rire, ou l’improvisation théâtrale) est de plus en plus indispensable à l’Homo connectus. L’entreprise soucieuse de performance dosera la contrainte, en instaurant des pratiques vertueuses comme le droit à la déconnexion. Auquel répond le devoir de déconnexion du salarié, dans les sphères privées et professionnelles (cf notre initiative la déconnect attitude).

4 Labelliser

Référentiel et labels, Démarche T (ergonomie), HQH label haute qualité humaine, HQR label haute qualité relationnelle, fleurissent pour accompagner et certifier les démarches d’amélioration des bonnes pratiques des entreprises (conditions de travail, relations humaines). L’accréditation de ces certifications reste à venir pour leur donner plus de poids qu’aux offres d’accompagnement sans label à la clé.

 

Dans le discours et l’intention, il s’agit de la Qualité de Vie au Travail (QVT), via le bien-être : le terme de QVT est adopté, animé et incarné et c’est tant mieux. Il a jalonné le salon et les conférences, et on ne s’en plaindra pas. Dans son article du 2ème jour de la récente semaine pour la QVT, Olivier Hoeffel a mis en balance la QVT à la périphérie ou au cœur du travail. A Vitaelia, on était souvent à la périphérie, mais on entendait battre le coeur de la QVT.

 

Photo composée; éléments source : Vitaelia

Dominique Poisson

Dominique POISSON est consultante en nutrition, membre du comité éditorial de laqvt.fr, associée de Novéquilibres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.