Validation des orientations du 3ème Plan Santé au Travail pour 2015-2019

Novéquilibres : Validation des orientations du 3ème Plan santé au travail pour 2015-2019

Le Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue social a annoncé sur son site le 29 janvier 2015 la validation des orientations retenues par le groupe permanent d’orientation du COCT (1) pour le 3ème Plan Santé au Travail (PST3) 2015-2019. Ceci à l’occasion du Comité permanent du 27 janvier 2015.

Position du Ministre du travail

Dans son allocution, le Ministre du Travail, François Rebsamen, a souhaité revenir sur certains points saillants, et en particulier sur la Qualité de Vie au Travail (QVT) :

« Faire de la qualité de vie au travail un objet stratégique partagé.
L’ANI « qualité de vie au travail » de 2013, dont la signature est un progrès majeur, s’appuyait sur cette logique positive, identifiant la qualité de vie au travail des conditions de travail comme un facteur de meilleure santé des travailleurs, mais aussi de performance des entreprises. La diffusion de la démarche QVT, et son intégration dans les démarches managériales et au rang des priorités et des objectifs de progrès des directions d’entreprises est un vecteur formidable d’appropriation de cette culture de la prévention.
En Mi-2016, au terme de l’ANI, j’espère que nous pourrons, au sein du PST, capitaliser sur les accords conclus et afficher une réelle ambition en termes de diffusion et d’évolution de la négociation pour la suite du PST.
 »

Le PST3 comportera 7 axes. La QVT constitue le 3ème axe intitulé « Faire de la QVT un objet stratégique et en favoriser la mise en oeuvre ».

Les enjeux

C’est un objet stratégique dans la mesure où est réaffirmé un enjeu déjà mis en lumière dans l’ANI vers une politique d’amélioration de la QVT et l’Egalité Professionnelle : la QVT permet de concilier l’amélioration des conditions de travail des salariés ET la performance globale des organisations.
Autre enjeu identifié : les impacts des effets des changements apportés dans les organisations sur la santé physique et mentale (enjeu également au niveau européen).

Les objectifs stratégiques

Deux grands objectifs relatifs à la QVT sont :

  1. Le soutien et l’accompagnement des expérimentations (nous rappelons que l’expérimentation constitue une idée clé de l’ANI sur la QVT)
  2. La valorisation et la diffusion des bonnes pratiques

Le soutien et l’accompagnement des expérimentations

L’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (Anact) est confirmée dans son rôle d’expertise pour favoriser l’appropriation des démarches QVT, en particulier à l’attention des PME, en renforçant la vitalité du dialogue social.
Il s’agit aussi de construire des kits méthodologiques.
Le rôle des managers est une nouvelle fois réaffirmé. Sur ce sujet, est particulièrement soulignée la montée en compétences des managers dès la formation initiale.

La valorisation et la diffusion des bonnes pratiques

Il est appelé à la construction d’expérimentations inter entreprises (par branche, par territoire, interprofessionnels), dont il faudra tirer les enseignements afin de les valoriser et les diffuser en tant qu’exemples sur lesquels pourra s’appuyer le déploiement large des démarches QVT.
Par ailleurs, il est rappelé quelques défis : l’usage approprié des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), le télétravail, la conciliation vie privée-vie professionnelle et la gestion des âges.

photo sous licence creative commons – auteur : Daniel Kulinski

Olivier Hoeffel

Responsable éditorial de laqvt.fr Associé et responsable exécutif de Novéquilibres Associé de La Manufacture coopérative Auteur du blog lesverbesdubonheur.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.