L’Ajustement QVT : une dynamique et non un état binaire

Novéquilibres : L'Ajustement QVT : une dynamique et non un état binaire - laqvt.fr QVT Qualité de Vie au Travail
Après avoir lancé l’initiative d’Ajustement QVT la semaine dernière, cette semaine je vous propose de considérer en quoi l’ajustement relève d’une dynamique et non d’un état binaire. Cette compréhension de l’ajustement est centrale pour faire de l’initiative un mouvement partagé et motivant, et non un dispositif d’affichage ou un élan moralisateur.

Pas un état binaire

« Dites, et votre QVT à vous, elle est bonne ou mauvaise ? ». Tel est le questionnement qui pourrait être posé à l’acteur de la QVT, que ce soit l’individu que l’on questionne ou le collectif auquel il appartient. Dans un mode moins binaire cela peut donner : « Et vous les spécialistes de la QVT, ça donne quoi la QVT dans votre propre organisation ? ».
Autant ces questions sont pertinentes, autant ce n’est probablement pas la bonne façon d’essayer d’inviter les acteurs de la QVT à la congruence.

Considérer le sujet de la QVT des acteurs de la QVT sous l’angle d’un état réduit la question à l’évaluation de leur QVT, et éventuellement à l’évaluation du niveau de prise en compte du sujet dans leur fonctionnement.
Or, il s’agit bien plus d’un état : la question de l’évaluation est une composante parmi d’autres d’une véritable dynamique, d’un processus vivant. Avant d’évoquer cette dynamique, j’attire l’attention au piège le plus redoutable consistant à limiter la compréhension de l’ajustement à un état BINAIRE : être ou ne pas être aligné en matière de QVT. Et autant dire que la QVT étant tellement multifactorielle, je défis quiconque de se trouver aligné à 100% sur chacune des composantes. La vie au travail et la vie en général sont pour beaucoup ambivalentes ; la QVT aussi. Réduire ce sujet de l’ajustement à un état binaire conduit à un constat généralisé de non ajustement ; et bien entendu, je m’inclus également dans les non ajustés de ce point de vue.
Nous, acteurs individuels et collectifs de la QVT, serions tous pris en défaut avec une telle conception.

Le comité éditorial de laqvt.fr, l’équipe Novéquilibres, et chacune des personnes qui les composent sont engagés depuis quelques années dans une dynamique sur laquelle se base notre initiative d’Ajustement QVT. Nous considérons cette dynamique comme étant au cœur de notre fonctionnement. Pour poursuivre sur un plan plus personnel, je me sens complètement engagé et motivé par mon ajustement QVT et notre ajustement QVT et j’en observe et j’en ressens tous les bienfaits. J’en observe aussi toutes les difficultés rencontrées dans ces niveaux d’ajustement et c’est un enseignement riche pour qui cherche à accompagner l’amélioration de la QVT d’autrui.

L’Ajustement QVT est une dynamique

Un sujet beaucoup plus intéressant que la question « Suis-je aligné en matière de QVT ? » est « La QVT est-elle un sujet que je porte pour moi-même (et pour mon collectif) ? Est-ce un de mes objectifs (et un des objectifs de notre collectif) ? ». Poser ces deux questions centre l’ajustement sur une intention (partagée) et une culture qui se traduit dans les comportements. Peu importe le point de départ, là où on se trouve maintenant en matière de congruence individuellement et collectivement. Par ailleurs, on peut ne pas avoir toutes et tous les mêmes aspirations en matière de QVT. Cela rejoint d’ailleurs la compréhension de la QVT et de l’amélioration de la QVT pour toutes et pour tous, au-delà des acteurs et actrices de la QVT.

L’ajustement est une dynamique en 3 temps : un temps pour le démarrage, un temps pour l’action et un temps pour la prise de recul, les deux derniers formant une spirale ascendante. Comme indiqué précédemment, cette dynamique s’adresse à deux niveaux : le niveau individuel et le niveau collectif. Les deux sont entrelacés, mais je précise un point qui me semble essentiel : le niveau collectif doit se nourrir du niveau individuel. Bien évidemment, aboutir à un objectif partagé impliquera inévitablement que tous les individus ne se retrouveront pas forcément à 100%. Mais un bon objectif partagé nécessite que chacun ait pu s’exprimer sur les 3 dimensions de l’Attention Réciproque :

  • la réalité du travail et de la situation vécue (y compris dans une vision unifiée de l’individu avec ses autres sphères de vie)
  • la perception
  • les aspirations et attentes

Une dynamique à l’attention de qui ?

Cette dynamique s’adresse en première intention à l’individu acteur de l’amélioration de la QVT. Elle s’adresse au « Je » : « J’appréhende ma propre QVT, j’y ai droit, j’en ai envie, j’essaye de la cultiver ».

Mais pour les acteurs de la QVT qui ne travaillent pas en solo, elle se conçoit en conjugaison avec l’ajustement du collectif auquel on appartient, et particulièrement le collectif dont une des missions est l’amélioration de la QVT. Je donne quelques exemples :

  • Je suis consultant·e dans un cabinet spécialisé en QVT, RPS, santé au travail, conditions de travail, … J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Le niveau collectif, c’est le cabinet dans lequel j’exerce.
  • Je suis consultant·e dans une Aract. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Les niveaux de collectif sont l’Aract de ma région et le réseau Anact (et, si pertinent, l’équipe de consultants à laquelle j’appartiens).
  • Je suis administrateur·trice d’une Aract. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Les niveaux de collectif sont : le CA de mon Aract, mon Aract et le réseau Anact
  • Je suis dirigeant d’une entreprise qui s’engage dans une démarche QVT. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Les niveaux de collectif sont potentiellement multiples : mon entreprise, l’équipe dirigeante, le CA et tous les collectifs et instances auxquels je suis associé en interne et en externe. Dans chacun, je peux jouer un rôle à ma mesure.
  • Je suis DRH dans mon entreprise qui s’engage dans une démarche QVT. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Les deux niveaux de collectif sont : mon entreprise et mon équipe
  • Je suis manager de proximité dans mon entreprise qui s’engage dans une démarche QVT. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Les deux niveaux de collectif sont : mon entreprise et mon équipe
  • Je suis manager intermédiaire dans mon entreprise qui s’engage dans une démarche QVT. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Les différentes niveaux de collectif sont : mon entreprise, l’entité dont je suis responsable, le collectif de managers auquel j’appartiens, tous les niveaux de strate inférieurs.
  • Je suis membre du Comité d’Entreprise. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Les deux niveaux de collectif sont : mon entreprise et le Comité d’Entreprise
  • Je suis médecin du travail dans un SST. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Le niveau collectif est mon SST
  • Je suis en charge des questions de santé au travail dans le syndicat XXX. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Le niveau de collectif est mon syndicat (voire en plus mon équipe si je dirige une équipe dans mon syndicat
  • Je suis en charge des questions de QVT dans une DIRECCTE ou une CARSAT. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Le niveau de collectif est ma DIRECCTE ou ma CARSAT
  • Je suis ministre du travail. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Les niveaux de collectif sont : mon ministère, mon équipe rapprochée, les DIRECCTE, …
  • Je suis enseignant dans une formation qualifiante du supérieur sur le champs de la santé au travail. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Les niveaux de collectif sont : les promotions à qui j’enseigne, l’établissement auquel j’appartiens, éventuellement, l’équipe de recherche à laquelle j’appartiens
  • Je suis chroniqueur QVT dans un média spécialisé sur la QVT. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Le niveau collectif, c’est l’équipe à laquelle j’appartiens
  • Je suis membre du comité éditorial de laqvt.fr. J’ai droit aussi à un bon niveau de QVT. Le niveau collectif, c’est le comité éditorial.

Elle s’adresse donc en même temps au « Nous » qui peut s’entendre à différentes strates, souvent imbriquées. Elle met en jeu le double mouvement évoqué dans l’article Un mouvement d’amélioration de la QVT qui part de soi.

Elle s’adresse à qui (individu et collectif) est déjà engagé dans un ajustement QVT et à toutes celles et tous ceux qui ne le sont pas mais qui ressentent le besoin et l’envie d’ajustement en matière de QVT. Peut-être après une prise de conscience des enjeux ou parce que ça leur donne du courage pour s’y engager; ça les aide de savoir qu’ils peuvent faire partie d’un mouvement au niveau national (en précisant en passant, qu’à notre connaissance, ce mouvement fédéré n’existait pas avant le lancement de cette initiative).
Plus nombreux nous ferons mouvement, plus ce besoin d’ajustement sera reconnu dans les organisations et dans notre société, et plus il sera facile à chacune et chacun, et à celles et ceux qui suivront, d’opérer cet ajustement.

Diaporama de présentation de la dynamique d’ajustement QVT

D’autres idées à propos de cette dynamique d’Ajustement QVT sont développées dans le diaporama associé à cet article et dont je vous propose de prendre connaissance.

Retrouvez notre dossier sur l’Ajustement QVT.

Olivier Hoeffel

Responsable éditorial de laqvt.fr Associé et responsable exécutif de Novéquilibres Associé de La Manufacture coopérative Auteur du blog lesverbesdubonheur.fr

Une pensée sur “L’Ajustement QVT : une dynamique et non un état binaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.