QVT, démocratie et coopération en grand débat national ?

Novéquilibres : QVT, démocratie et coopération en grand débat national ? - laqvt.fr QVT Qualité de Vie au Travail
En réaction au mouvement des gilets jaunes, le Président de la République a proposé un grand débat national. Un des 4 grands sujets concerne la démocratie. Et pourquoi ne pas inviter dans le débat un sujet tel que « Qualité de Vie au Travail (QVT), démocratie et coopération » ?

Vous avez dit « Démocratie » dans le monde du travail ?

Nous vous le disons sans ambages : pour un pays démocratique comme la France, nous considérons que la démocratie a peu de place dans le monde du travail, à l’instar d’ailleurs de la plupart des démocraties dans le monde. Et quand on y réfléchit à tête reposée, il peut sembler sacrément paradoxal qu’on en fasse aussi peu un sujet de droit du travail, de revendication, d’aspiration.

Quand la démocratie existe dans le monde du travail, fait-elle assurément un bon niveau de QVT ?

Sur laqvt.fr, nous sommes convaincus que l’amélioration de la QVT passe par plus de démocratie et plus de coopération dans le monde du travail.
Mais, de quelle démocratie parle-t-on ? Un secteur de l’économie repose sur le principe de démocratie « 1 homme, 1 voix ». C’est celui de l’Economie Social et Solidaire (ESS).

Ce principe est-il le garant d’un bon niveau de QVT ? Non, et malheureusement clairement Non , si on se réfère aux résultats de l’observatoire de la QVT de la mutuelle de l’ESS, CHORUM. En effet, en 2013, le niveau de QVT dans l’ESS était à peine supérieur à celui du niveau national (6,3/10 au lieu de 6,1/10). En 2017, il baissait à 6,1/10 avec un sentiment de dégradation exprimé par 50% des répondants.

Nous faisons l’analyse suivante :

  1. Le type de démocratie (représentative) est à l’image de la démocratie française : non satisfaisant pour toutes celles et tous ceux qui confient leur voix à des élus, créant une asymétrie forte, voire un fossé grandissant entre ceux qui décident et ceux qui font, entre les élus qui savent et sont en responsabilité, et les autres qui exercent leur pouvoir une fois par an à travers leur voix exprimée en assemblée générale ; dans le monde du travail, on pointe souvent la problématique de l’écart entre travail prescrit et travail réel.
  2. Quand la démocratie touche les décisions stratégiques, en revanche souvent elle ne touche pas les décisions opérationnelles. Bon nombre d’organisations de l’ESS comportant des salariés ont une organisation opérationnelle pyramidale avec un management peu propice au développement de la QVT. Les RPS bien présents dans l’ESS trouvent leur origine notamment du fait d’un management qui se rapproche de plus en plus de celui des organisations capitalistiques. D’autant plus quand le mot « rationalisation » résonne en permanence dans l’organisation.
  3. Une autre raison peut s’ajouter aux 2 autres mais constitue à elle-seule un obstacle majeur à l’amélioration de la QVT : le déficit d’attention aux individus du fait d’une focalisation exclusive sur les bénéficiaires et sur les usagers ; le principe d’humanité et de bon sens suivant étant mis en défaut : « La bien portance d’un organisation passe par la bien portance des individus qui la composent et la font vivre »

Une démocratie, même plus satisfaisante, plus participative, plus contributive ne pourra significativement produire des effets positifs en matière de QVT que si elle porte dans les prises de décisions, les enjeux d’attention à l’individu et à son bien-être.

C’est notre conviction. Pour le moins, une autre de nos convictions est celle de la vertu de l’intelligence collective, du débat d’idées et de la coopération autour d’enjeux gagnant-gagnant.

Débattons de QVT, de démocratie et de coopération !

Nous vous invitons, vous lectrices et lecteurs de laqvt.fr souhaitant contribuer au grand débat national à vous saisir du sujet de la démocratie dans le monde du travail. Une conception de la démocratie apte à saisir les enjeux de la QVT et de la Qualité de Vie en lien avec les autres responsabilités du citoyen, notamment en matière de consommation et de préservation de la planète.

N’hésitez pas à nous transmettre vos contributions que nous relaierons sur ce site.

Pour les plus audacieuses et les plus audacieux, pourquoi ne pas organiser un débat sur votre territoire ou dans votre organisation ? Le site granddebat.fr créé par le gouvernement propose un kit méthodologique et permet d’annoncer un évènement.

Pour notre part, nous réfléchissons à l’organisation d’un ou 2 événements coorganisé(s) avec d’autres acteurs. A suivre …

Retrouvez nos articles évoquant la démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.