Retour sur la conférence « Santé et Bien-être au travail »
du 2 février 2012

Novéquilibres : Retour sur la conférence Santé et Bien-être au travail
Jeudi 2 février 2012 s’est tenue à Paris au siège de la FFSA la conférence « Santé et bien-être au travail » à l’initiative de l’Association « Les Assureurs ont du coeur », présidée par Naguib Boudjellal. Cette association organise cette année la 3ème édition des Foulées de l’Assurance qui font l’objet d’un autre article sur laqvt.fr.

Mettre en lien le cœur, les maladies cardiovasculaires, l’activité physique, le stress, les risques psychosociaux et le bien-être au travail, tel était l’objet de cette conférence avec un dénominateur commun la prévention.

Caroline Rome et moi-même sommes intervenus sur le thème de « La Qualité de Vie au Travail à travers les rythmes » et avons assisté avec Sophie Courmont à cette conférence pour vous informer, vous lecteurs de laqvt.fr. Cet article prend la forme d’une chronique.

Naguib Boudjellal a ouvert la conférence en présentant la 3ème édition des Foulées de l’Assurance et la démarche Running solidaire et responsable adoptée en partenariat avec « Love the world ». Les trois axes d’une telle démarche ont été exposés par Bertrand Ramé : calculer l’empreinte carbone de l’événement, réduire cette empreinte et compenser les émissions carbone. La démarche sera déployée pour l’édition 2013. Nous avons particulièrement apprécié cette intelligente initiative de relier la prévention des maladies cardiovasculaires avec le développement durable qui intervient aussi dans le champ de la prévention.

Après un mot de bienvenue par le Secrétaire Général de la FFSA, Monsieur Gilles Wolkowitsch, le Professeur Christian Cabrol, Président d’Adicare a pris la parole sur le sujet de l’effort physique et la résistance cardiaque. Je vais m’arrêter plus longuement sur cette intervention et je m’en explique : j’avais eu déjà l’occasion de voir le Professeur Cabrol à la télévision il y a quelques années et j’avais le souvenir d’une personne tout à la fois simple, brillante et à l’enthousiasme contagieux.

Le Professeur Cabrol qui se présente à nous, 87 ans qu’il annonce sans chichi, n’a absolument rien perdu des trois qualités en question. Je m’étais fait une joie de pouvoir assister à son intervention et pour reprendre une formule triviale : j’ai été servi. Je ne pense pas avoir été le seul dans le cas, car le public nous a semblé très largement conquis.

Quelle a été la teneur de ses propos ? Ce que j’en ai retenu, ce sont des mots, des sujets potentiels qu’il n’aura pas le temps de traiter, des souvenirs de son enfance, des souvenirs de son propre rapport à l’activité physique, sa décision de se remettre au vélo à 50 ans, ses 120 kms par sortie. Rien de moralisateur dans tout son discours. Rien de passéiste ni de nostalgique. Non, le Professeur Cabrol nous raconte un peu de sa vie, et quel conteur ! Un conteur qui donnerait envie à un scotché de la télé de se déscotcher, de se précipiter pour acheter un vélo et de le suivre. Sauf que le Professeur n’a probablement plus la condition physique des 120 kms. Par contre, le cœur est là.

Alors sur le fond du message, qu’en avons-nous retenu ? Plus on fait une activité physique – raisonnablement – plus on renforce le coeur et plus les muscles deviennent économes en oxygène et donc moins ils sollicitent le coeur. Une forme de cercle vertueux que nous aimons bien sur laqvt.fr. On adore les cercles vertueux !

Le Professeur Cabrol n’est pas un moralisateur, mais il sait tout de même nous avertir : attention ! Car au régime de notre alimentation surcalorique et notre sédentarisation, nous prenons le risque de ne jamais voir nos propres 87 printemps (je suis en avance d’une saison).

Le Professeur Cabrol est reparti sur la pointe des pieds à la fin de la conférence avec une frustration pour moi de ne pas avoir eu la possibilité de lui proposer un entretien pour laqvt.fr. Un beau sujet l’attend : la contagion du bonheur. Et je finirai ici mon arrêt sur image en vous expliquant ce qui me fascine et me touche autant avec le Professeur Cabrol : c’est une des rares personnes médiatiques qui incarnent pour moi cette idée de contagion du bonheur avec simplicité et humanisme.

Je ne peux que me précipiter maintenant pour m’excuser auprès de tous les orateurs de cette conférence et tout le public de mettre sous une lumière si intense l’intervention du Professeur Cabrol et ne pas en faire autant pour chacun d’entre eux.

Le Docteur Jean-Claude Verdier, cardiologue a pris le relais pour exposer en quoi la remise en forme a des bénéfices sur la baisse de la fréquence cardiaque et en quoi les organisations pouvaient avoir leur rôle à jouer. Quelques chiffres à méditer : 6 mois d’activité physique adaptée de 3 séances de 45 minutes par semaine permettent de réduire la fréquence cardiaque de 10 battements par minute. Autant de sollicitations de moins au coeur. Les chiffres astronomiques étant quelques fois plus parlants : 10 battements en moins par minute, c’est 5 256 000 battements gagnés sur une année.

Le bien-être au travail et la qualité de vie au travail ont ensuite fait l’objet d’une présentation par Caroline Rome et le rédacteur du présent article Olivier Hoeffel. Nous avons évoqué le sujet de la qualité de la vie au travail à travers les rythmes : les rythmes naturels (avec le sujet du sommeil sur lequel Caroline Rome est spécialisée), les rythmes sur une vie professionnelle et les rythmes sur 24 heures avec la prise de conscience que la QVT se joue aussi en dehors des heures de travail. La tendance à la poursuite du temps a été évoquée ainsi que celle de toujours vouloir repousser à plus tard le moment de se poser et de recharger les batteries. Nous avons terminé avec les enjeux de la QVT et l’articulation entre les différents niveaux de responsabilité. Nous l’évoquons très souvent sur laqvt.fr : nous sommes tous responsables individuellement et collectivement de notre QVT.

Le Docteur Paul Dardel, Médecin, représentant l’association RMC/BFM, est intervenu pour sensibiliser le public à la généralisation des défibrillateurs dans les lieux publics et les entreprises. Je reprends quelques chiffres qui parlent d’eux-mêmes :

  • 40 000 personnes décèdent chaque année suite à un arrêt cardiaque hors milieu hospitalier
  • seulement 2 à 3% des victimes d’un arrêt cardiaque survivent
  • aux USA, les défibrillateurs sont plus répandus qu’en France. A Seattle, où l’installation est généralisée, le taux de survie est entre 20 et 30%

Et puis il y a aussi les gestes qui sauvent, dans le bon ordre :

  1. Avant tout : appeler les secours : le 15, le 18, le 112
  2. Pratiquer un massage cardiaque
  3. Défibriller

L’association RMC/BFM a créé le site 4minutes.fr pour sensibiliser à cette réalité : 4 minutes pour réagir. Elle propose de télécharger une application sur les téléphones Iphone et smartphone pour que chacun de nous puisse à la fois rechercher le défibrillateur le plus proche face à la survenance d’un arrêt cardiaque autour de soi, mais aussi signaler la localisation d’un défibrillateur.
Ceci constituant encore une belle initiative entre l’articulation individuelle et collective, puisque la base de données des localisations de défibrillateurs est constituée par l’apport de chacune des personnes ayant installé l’application sur son téléphone.
Alors … particuliers, rejoignez le mouvement. Et entreprises, équipez-vous d’un défibrillateur (achat ou location comme cela se fait pour les extincteurs). La QVT à l’intérieur de l’organisation, c’est aussi se donner les moyens de sauver les salariés et tous les visiteurs de votre organisation en cas de survenance d’un arrêt cardiaque.

Sur laqvt.fr, nous soutenons cette initiative qui contribue à augmenter significativement les chances de survie en cas d’arrêt cardiaque.

Outre le plaisir que nous avons eu de sensibiliser à la qualité de vie au travail auprès d’un public réceptif, nous avons ressenti un climat de bienveillance, d’enthousiasme et d’esprit positif que nous avons particulièrement apprécié et que nous voulions vous faire partager.

Retrouvez un ensemble de ressources liées à cette conférence sur la page dédiée du site des foulées de l’assurance.
Disponible également, une courte vidéo donne des extraits de cette conférence.

photo montage à partir d’un cliché sous licence creative commons – auteur : jurvetson

Olivier Hoeffel

Responsable éditorial de laqvt.fr Associé et responsable exécutif de Novéquilibres Associé de La Manufacture coopérative Auteur du blog lesverbesdubonheur.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *