Propagation des idées du rapport de la mission 2011 de la FNEP : les idées portées par le Comité Editorial de laqvt.fr

Novéquilibres : Propagation des idées du rapport de la mission 2011 de la FNEP : les idées portées par le Comité Editorial de laqvt.fr
Olivier Hoeffel, responsable éditorial de laqvt.fr avec Sophie Courmont, a lancé un appel au cours de la présentation publique du rapport de la mission 2011 de la FNEP, le 2 octobre dernier. Il a proposé que chacun puisse se saisir d’une idée, bonne pratique ou proposition du rapport pour la porter au sein de son organisation et à travers son réseau et puis de mobiliser pour sa concrétisation dans son travail.
La congruence étant une valeur forte de l’équipe Novéquilibres à la naissance de ce site, il nous a paru bien naturel que chacun des membres du comité éditorial soit un des premiers acteurs de cette dynamique de propagation.


Nous vous proposons chacun en quelques mots l’idée choisie et notre motivation. Chaque idée sera développée plus en détails dans un article à venir qui lui sera dédié.

Le sujet dont je me suis saisi est celui de la gratuité. L’idée de gratuité est introduite dans le rapport à travers les propos du philosophe Fabrice Midal (qui est intervenu à la présentation publique du 2 octobre dernier) : « Lorsqu’il n’y a plus de place pour la gratuité, pour la gratitude, pour l’inutilité, il n’y a plus de place pour l’humanité ».
Gratuité et gratitude, deux notions à lier qui permettent de conjuguer à la fois la QVT (Qualité de Vie au Travail) et la performance durable.
La gratuité m’a renvoyé à l’idée de don pour laquelle j’ai posé la base d’un concept intitulé le don 3D. Je me propose donc de concrétiser la gratuité à travers le déploiement de ce concept de don 3D.

Olivier Hoeffel

 

Je me centrerai sur des aspects chers à la communication tels que les notions de transparence et d’authenticité. Elles sont essentielles dans les messages oraux et écrits en interne comme en externe, pour instaurer une relation et un climat de confiance. Je continuerai en prônant des actions, aussi simples soient elles, qui confortent ce climat et privilégient la création de liens et d’échanges.

Enfin, Novéquilibres appartenant à une coopérative, est sensible au sujet de la hiérarchie aplatie. Nous allons donc découvrir et mieux comprendre la sociocratie en l’expérimentant.

Sophie Courmont

 

Promouvoir la coopération se rapproche dangereusement de l’injonction paradoxale dans un contexte induisant la compétition. Dans les organisations, l’évaluation des individus est un fort paramètre d’induction.

J’ai choisi de mettre en exergue les prises de conscience et bonnes pratiques relevées dans le rapport en matière d’évaluation favorisant les comportements coopératifs : l’évaluation collective et l’évaluation individuelle de valeurs collectives.

Céline BouSejean

 

Parmi les idées qui foisonnent dans le rapport de la mission FNEP 2011, c’est la considération que je voudrais promouvoir. Dans la synthèse, le même mot désigne l’attention que le salarié porte à son travail et la manière dont il est tenu compte de lui dans son travail; deux aspects essentiels de la relation du salarié à son entreprise et à son activité professionnelle.

La considération sera donc prise dans son acception singulière, respectueuse ou pertinente, témoignage d’attention ou gage de dignité, avec ses nuances pour embellir la Qualité de vie au Travail de tous.

Dominique Poisson

 

Je me risque à approfondir le sujet « oser la liberté », qui me semble englober de nombreuses idées développées dans le rapport FNEP de la mission 2011. Terrain vaste et passionnant qui donne envie d’agir, qui met en évidence une valeur essentielle de l’être humain pour le respect personnel et mutuel. Il est de la responsabilité de chacun de s’autoriser à sa propre liberté pour se réaliser, en se fiant à ses propres ressentis, et en travaillant dans un contexte qui lui correspond.

Cette liberté est indissociable de l’authenticité pour que l’individu se respecte dans sa globalité. La conscience de soi tant physique que psychique, ses pensées, ses idées, ses émotions, pour être juste dans son expression, ses paroles et ses actes. Oser sa liberté pour rencontrer sa singularité et celle des autres, c’est la base de la relation.

Caroline Rome

photo sous licence creative commons – auteur : Leaf by Leaf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.