2012, la QVT a pris son envol

Novéquilibres : 2012, une bonne QVT millésimée
2012 est une année riche et prometteuse en terme d’amélioration de la QVT (Qualité de Vie au Travail) dans les organisations, au bénéfice de toutes les parties prenantes, que se soit au niveau individuel ou au niveau collectif.
C’est aussi une année qui voit s’installer le concept de QVT lui-même dans le paysage français.

Je vous propose dans cet article de revenir sur des évènements et initiatives de cette année 2012 en matière de QVT.

Le concept de QVT monte en puissance

Le 7 mars dernier a débuté une délibération sociale des partenaires sociaux sur la QVT.

En juin dernier, les partenaires sociaux ont réfléchi à une contextualisation et à une délimitation du champ de la QVT. Ce préalable est une réponse au faible niveau de la conceptualisation de la QVT jusqu’à ce jour.

Le Président de la République et le gouvernement ont mis le sujet de la QVT au menu de la conférence sociale des 9 et 10 juillet 2012, au sein du thème « ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE HOMMES-FEMMES ».
Le Président de la République s’est exprimé sur ce sujet et nous avons relaté ses propos dans notre brève du 11 juillet.

Le 21 septembre dernier, ont démarré des négociations sur la QVT, négociations qui devraient aboutir à un accord national interprofessionnel en mars 2013.
Cette négociation traite entre autres de la conciliation vie privée – vie professionnelle, l’égalité hommes-femmes et la participation des salariés aux réflexions managériales.

Par ailleurs, Le réseau ANACT (Agence Nationale d’Amélioration des Conditions de Travail), qui organise la semaine de la Qualité de Vie au Travail depuis 9 ans, a publié en 2012 un dossier complet sur la QVT sur son site (voir notre brève relative à ce dossier).

La mission 2011 de la FNEP

Le 2 octobre dernier avait lieu à l’ENA la présentation publique du rapport de la mission 2011 de la FNEP intitulé « Je sens, tu ressens, nous sommes. Remettre l’humain et ses émotions au coeur des entreprises et des administrations ».

Ce rapport contient quantité d’idées, de propositions et de bonnes pratiques qui nous paraissent tout à fait intéressantes. Nul doute que leur potentielle propagation dans les organisations conduirait à une amélioration de la QVT. laqvt.fr est partenaire (1) de la FNEP pour participer à cette propagation.

Les membres du comité éditorial de laqvt.fr se sont saisis chacun d’une idée issue de ce rapport et proposeront tout au long de 2013 de la développer, d’inciter à son déploiement et rapporteront l’effet de propagation que nous espérons.

Retrouvez tous les articles liés à cette initiative.

Des nouvelles formes de management favorisant la QVT

Je veux éclairer deux initiatives qui s’intéressent à des modes de management favorisant la QVT.

La première provient de Grenoble Ecole de Management qui a ouvert la chaire « Mindfulness, bien-être au travail et paix économique ».

Nous suivrons avec intérêt les recherches qui vont être lancées sur le thème de l’influence de la gratitude sur le bien-être au travail. La gratitude étant considérée comme signe de reconnaissance reçu avec les bienfaits sur celui (celle) qui la reçoit (2).

Je signale que Dominique Steiler, titulaire de cette chaire, a coécrit avec Loïck Roche et John Sadowsky l’ouvrage « Eloge du bien-être au travail » développant le concept de slow management. Le slow management est un modèle de management qui valorise le temps passé par le manager à écouter, apprendre et enseigner avec son équipe ou avec les membres de son organisation quand il s’agit du dirigeant. Ce concept se réfère au concept anglo-saxon de MBWA (Management By Walking Around).

La deuxième initiative est un colloque organisé par l’INPM (Institut des Nouvelles Pratiques Managériales) jeudi dernier le 12 décembre 2012 dont le thème était « Dessine-moi le management coopératif de demain ».
L’ESS (Economie Sociale et Solidaire) est un terreau qui a capacité au développement d’un management plus favorable à l’amélioration de la QVT.
Nous avons récemment publié l’interview de Florence Quentier, la DRH du groupe Chèque Déjeuner. Nous y avons abordé ce sujet.

Voici des modes de managements qui se fondent sur un esprit gagnant-gagnant : l’amélioration de la QVT ne se fait pas au détriment de la performance mais au contraire contribue à une performance durable, en lien avec toutes les parties prenantes (la notion de partie prenante est un des principes de base de la RSE).

Nos deux initiatives pour sortir de fuites en avant

Nous avons lancé l’initiative « la déconnect attitude » dans notre article du 30 mars 2012.
Elle propose de considérer notre rapport aux NTIC à travers deux axes d’action : le devoir de déconnexion et le droit de déconnexion reposant sur un principe qui nous est cher : celui de l’articulation entre responsabilité individuelle et collective.
L’idée pourrait être simplement résumée par : plutôt que de subir les NTIC, choisissons-les et choisissons leur usage. C’est un sujet qui va au-delà du du monde du travail.

Nous avons récemment lancé sur la page Facebook de laqvt.fr une deuxième initiative. Il s’agit d’une série d'(im)pertinences pour aller à contre courant de l’accélération du temps et des rythmes. Une horloge interpelle en une phrase celles et ceux qui la consultent de manière trop frénétique et les appelle à prendre le temps.
Retrouvez l’album Que dit l’horloge ? sur la page Facebook de laqvt.fr
Notre façon à nous-aussi de participer au mouvement « slow ». Parce que de nombreuses pratiques vertueuses dans le monde du travail nécessitent de prendre le temps, de se poser, de communiquer pleinement les uns avec les autres.

Le bonheur, le sujet qui monte, qui monte

Sur laqvt.fr, nous avons commencé à vous parler de bonheur dans un article du 5 juin 2012 : « Bonheur et plaisir ».
A l’instar du concept de QVT, le sujet du bonheur monte en puissance à travers ses 3 dimensions :

  • au niveau individuel,
  • dans le monde du travail,
  • au niveau sociétal.

Je gage que le mot « bonheur » ne sera plus incongru entre les murs du travail d’ici peu et que la psychologie positive (appelée aussi la science du bonheur), qui s’intéresse aux 3 dimensions évoquées précédemment, inspirera des démarches innovantes de management dans les organisations en vue d’améliorer la QVT et le bonheur au travail.

laqvt.fr fera une place plus large au concept de bonheur et à la psychologie positive en 2013.

2013 pointe son nez

2013, une année excitante qui se profile. C’est clairement une appréciation positive d’un contexte qui, par ailleurs, pourrait être perçu par certains comme défavorable pour les deux champs évoqués du fait de la crise économique et de la crise de l’emploi.
Je crois au contraire que ce contexte peut contribuer à changer de paradigme et conduire à des équilibres plus sains entre les différentes parties prenantes, et en particulier à un rééquilibrage en faveur des travailleurs, de leur QVT et de leur bonheur.

(1) Novéquilibres a été partenaire de la présentation de ce rapport à l’ENA
(2) La psychologie positive évoquée dans la dernière partie s’intéresse aussi aux bienfaits de la gratitude pour celui (celle) qui l’émet.

photo sous licence creative commons – auteur : TexasEagle

Olivier Hoeffel

Responsable éditorial de laqvt.fr Associé et responsable exécutif de Novéquilibres Associé de La Manufacture coopérative Auteur du blog lesverbesdubonheur.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *