Novéquilibres : Notre compilation de l'été 2016 ... Partie 4 : On veut de la reconnaissance !

Novéquilibres : RHNovéquilibres : CommunicationNovéquilibres : Santé / Bien-vivreNovéquilibres : Environnement

C’est l’été ! Nous vous proposons à cette occasion notre compilation thématique d’articles de laqvt.fr de la saison 2015-2016 et le cas échéant des articles plus anciens, mais toujours d’actualité. La quatrième partie est consacrée à une thématique centrale de la Qualité de Vie au Travail (QVT) : la reconnaissance.

Commençons par un message de vigilance : il serait préjudiciable pour les individus et les organisations de ne pas mettre ce sujet de la reconnaissance en centralité de la QVT sous prétexte qu’il a déjà été mis en centralité des risques psychosociaux (RPS) et que ce serait devenu un sujet éculé.

Sur laqvt.fr, ce sujet de la reconnaissance est exploré régulièrement depuis la création du site. Nous en avons fait un dossier récurrent.

Cette saison de 2015/2016 a été l’occasion une fois de plus de traiter de ce sujet, et ceci de manière très variée. Le présent article de compilation constituant en lui-même la preuve que la reconnaissance mérite d’être appréhendée et investie de manière très large.

Bienvenue !

Un « bienvenue ! » authentique ne pourrait-il pas être un formidable signe de reconnaissance adressé individuellement à chacune et chacun au début de chaque journée de travail ? Un bienvenue qui reconnaît d’abord la personne et sa personnalité. Un bienvenue signifiant « c’est super et précieux de t’avoir parmi nous », « on te fait et je te fais confiance », « on compte sur toi », « on va passer de bons moments ensemble », … Dans l’article « Bienvenue ! » en emblème de la QVT de septembre 2015, Olivier Hoeffel développe cette idée et les ingrédients que l’on peut coupler au « bienvenue » pour plus de QVT.

Des salariés en quête de reconnaissance

Maëlezig Bigi, Dominique Méda, Laetitia Sibaud, Olivier Cousin et Michel Wieviorka ont consacré un livre à la reconnaissance intitulé « Travailler au XXIe siècle. Des salariés en quête de reconnaissance ». Dominique Poisson a rapporté dans l’article de novembre 2015 Des salariés en quête de reconnaissance la présentation du livre réalisée lors de l’Happy hour au LISE laboratoire CNRS. La reconnaissance a été étudiée dans toute sa diversité : au niveau individuel, où chaque individu au travail veut être reconnu pour ce qu’il est, ce qu’il fait, son engagement, le résultat de son travail, … chacun, ayant ses propres attentes en la matière, à la fois sur ce quoi porte la reconnaissance et la forme qu’elle peut prendre. Il y a aussi un niveau collectif à appréhender comme par exemple pour la reconnaissance du métier. La culture du collectif constituant un enjeu pour la reconnaissance. Avec, par ailleurs, un lien intéressant à explorer entre la reconnaissance et la motivation.

A l’inverse, la non-reconnaissance, aussi à la loupe

Dans l’article La non-reconnaissance à la loupe nous avons voulu mettre en exergue le risque de confusion sur le déficit de reconnaissance; en particulier pour faire la part des choses entre une volonté délibérée de non-reconnaissance et l’absence de reconnaissance dont une des origines est le manque de temps.

Se reconnaître à travers les valeurs

Caroline Rome dans son article Vous le valez bien ! sur les valeurs, évoque le lien entre les valeurs et la reconnaissance : l’individu au travail a besoin de se reconnaître dans les valeurs de l’organisation pour se retrouver dans l’éthique partagée. Un double besoin : celui de se retrouver dans les valeurs affichées (et réellement pratiquées) et assurer une cohérence entre ses actes (voire les actes qui lui sont imposés ou les actes qu’il se contraint lui-même à faire pour atteindre les objectifs qu’on lui donne) et les valeurs (celles de l’organisation et ses propres valeurs quand elles diffèrent).

La reconnaissance abordée par 3 autres biais

Nous avons aussi abordé la reconnaissance dans trois autres articles :

  • Dans l’article Loi Rebsamen et Egalité H/F, Dominique Poisson décortique la Loi Rebsamen du 17 août 2015 sur le dialogue social, en particulier sur le volet Egalité Professionnelle et QVT. Sur le sujet de l’Egalité Professionnelle, on voit bien qu’il s’agit pour les femmes d’être justement reconnues et au même titre que les hommes. Une reconnaissance attendue de la société, des organisations, des managers, des collègues masculins. L’égalité de traitement est une attente de reconnaissance. Inversement, il peut être attendu aussi la reconnaissance de la singularité, comme par exemple pour le handicap et la pénibilité. On voit donc bien deux mouvements complémentaires et légitimes de reconnaissance : d’égalité (« on a les mêmes droits ») et d’intégration/adaptation/distinction (« on a une place particulière »).
  • Vous vous reconnaissez, vous, en tant que ressource humaine ? Olivier Hoeffel, non, et il développe dans l’article Ca vous dit quoi d’être considéré comme une ressource humaine ? l’idée de l’évolution de l’appellation de la fonction Ressources Humaines dans les organisations. Et il ne s’agit pas que d’une question de mots; cela pose clairement la place de l’individu et le rôle de la fonction … allez, avançons-nous … « Richesses Humaines », comme cela a été choisi par Enercoop (avec un petit signe de reconnaissance en passant à Karen Demaison, sa Directrice des Richesses Humaines).
  • Nous vous avons présenté l’organisation opale Buurtzorg (citée dans le livre Reinventing organizations de Frédéric Laloux) dans l’article Organisations opales par l’exemple : l’association néerlandaise Buurtzorg. La reconnaissance y est présente, entre autres à deux titres. D’abord à travers la capacité initiale à reconnaître à la fois les besoins de clients, d’usagers et à la fois les attentes de celles et ceux qui pratiquent leur métier. C’est bien cette double attention qui a mené à créer un modèle d’organisation gagnant-gagnant, très au pluriel. Et si ce modèle a réussi à se déployer de manière si spectaculaire, c’est aussi parce que l’Etat a su identifier et reconnaître à un moment donné en quoi il pouvait être vertueux, puis le soutenir. Au bout du compte, les infirmières et infirmiers sont reconnus multiplement : par les patients, par les familles, par leurs pairs, par l’organisation, par l’Etat et par la société tout entière.

Et la reconnaissance … de la QVT ?

Terminons par dire quelques mots sur la reconnaissance du concept lui-même de QVT, dont l’enjeu va bien au-delà de la reconnaissance par le plus grand nombre de la signification d’un acronyme.

Parlons d’abord de le reconnaissance de la QVT par le gouvernement. Le constat nous semble contrasté en la matière. Côté positif : le Plan Santé au Travail 2016-2020 (PST3) évoqué dans le premier article de la compilation d’été 2016 a mis la QVT en objectif stratégique. Côté négatif : la QVT semble étrangement absente de la loi Travail. C’est cette perplexité qu’Olivier Hoeffel a exprimé dans l’article Quelle place pour la QVT dans le projet de loi El Khomri ?

Nous avons aussi évoqué la reconnaissance de la QVT pour des catégories de population. Nous l’avons fait pour les aidants familiaux, ce qui donnera lieu au prochain article de la compilation d’été 2016.

L’attentat de Nice a fait l’objet de l’article Prendre soin de la QVT après un événement traumatique comme celui de Nice. Il s’agit bien de reconnaître que les victimes de traumatisme méritent un soutien de la nation et au sein des organisations pour les aider à vivre au mieux leur vie au travail.

Nous avons également lancé la question de la QVT des étudiants et des élèves dans l’article La QVT sur les bancs, en espérant que cette conception large de la QVT puisse être saisie par les différentes parties prenantes de l’éducation scolaire et post Bac; car l’enjeu est bien de construire la QVT et notre conception du travail et de la vie au travail dès l’école.

Alors profitez de ces vacances pour aiguiser vos capacités à la reconnaissance dans d’autres sphères que la sphère professionnelle. Ca change la vie, la sienne et celle des autres !

Les autres articles de la série sont :

2 commentaires

Ecrire un commentaire»
  1. […] C'est l'été ! Nous vous proposons à cette occasion notre compilation thématique d'articles de laqvt.fr de la saison 2015-2016 et le cas échéant des articles  […]

  2. […] C'est l'été ! Nous vous proposons à cette occasion notre compilation thématique d'articles de laqvt.fr de la saison 2015-2016 et le cas échéant des articles  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *